Épilepsie et perte auditive, des signes annonciateurs de la maladie de Parkinson ?

Épilepsie et perte auditive, des signes annonciateurs de la maladie de Parkinson ?
Written by admin

Une étude révèle certains symptômes qui pourraient alerter sur le développement sous-jacent de la maladie de Parkinson.

Plus de 160 000 Français sont atteints de la maladie de Parkinson et 25 000 nouveaux cas sont atteints chaque année. Cette maladie chronique évolue lentement avec une phase préclinique précédant l’apparition des premiers symptômes. Généralement, les patients sont asymptomatiques jusqu’à la destruction de 50 à 70% des neurones à dopamine. À ce moment-là, le cerveau n’est alors plus en mesure de compenser.

Tremblements et pertes de mémoire

Selon une nouvelle recherche, menée par l’Université Queen Mary de Londres (Royaume-Uni), deux symptômes bien précis seraient des signes d’alerte de l’apparition de la maladie de Parkinson. Ces conclusions ont été publiées dans JAMA Neurology. En effet, la perte auditive et l’épilepsie seraient bien les premières manifestations de cette maladie neurodégénérative progressive.

Cette découverte nécessite de poser un diagnostic rapide et d’intervenir précocement afin d’améliorer la qualité de vie des patients. En identifiant les personnes à risque, il serait alors possible d’anticiper les patients à haut risque de développer la maladie de Parkinson avant même l’apparition d’autres symptômes.

Pour parvenir à ces conclusions, les scientifiques ont analysé les données provenant des dossiers de soins de plus d’un million de patients. Pour la première fois, une étude s’est intéressée à une population diversifiée et défavorisée. “Il s’agit de la première étude portant sur la phase pré-diagnostique de la maladie de Parkinson dans une population aussi diversifiée (…). Jusqu’à présent, les personnes issues de groupes ethniques minoritaires et de zones défavorisées ont été largement sous-représentées dans la recherche sur la maladie de Parkinson“, explique l’auteure principale de l’étude, le Dr Cristina Simonet, neurologue et doctorante à l’Université Queen Mary.

“C’est trop long à attendre pour les patients”

La maladie de Parkinson est souvent résumée à des symptômes comme les tremblements et les pertes de mémoire pourtant, selon cette étude, ces manifestations apparaissent jusqu’à dix et cinq ans avant le diagnostic.

Les gens voient leurs médecins généralistes avec des symptômes mais n’obtiennent souvent un diagnostic que cinq à dix ans plus tard. Le tremblement, par exemple, est l’un des symptômes les plus reconnaissables de la maladie de Parkinson, mais il a été observé dix ans avant le diagnostic éventuel dans notre étude. C’est trop long à attendre pour les patients“, résume le Dr Alastair Noyce, co-auteur de cette étude.

VIDÉO – Carnet de Santé – Dr Christian Recchia : “C’est le premier signe de la maladie de Parkinson, ne le négligez pas”

`

Leave a Comment