Engie : Prévision 2022 relevée, accord avec Gazprom sur les paiements – 17/05/2022 à 10:24

Engie : Prévision 2022 relevée, accord avec Gazprom sur les paiements - 17/05/2022 à 10:24
Written by admin


ENGIE : PRÉVISION 2022 RELEVÉE, ACCORD AVEC GAZPROM SUR LES PAIEMENTS

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) – Engie a annoncé mardi avoir réduit son exposition au gaz russe en adaptant ses opérations de couverture et a revu à la hausse ses objectifs annuels, après avoir obtenu au premier trimestre de prix de l’énergie très élevé sur fond de guerre en Ukraine.

A la Bourse de Paris, l’action Engie gagnait 5,2% vers 07h05 GMT, la plus forte hausse de l’indice CAC 40, qui progressait de 0,7%.

Le premier fournisseur de gaz en France a indiqué s’être mis d’accord avec Gazprom sur un mécanisme, en cours de mise en place, lui permettant de faire acception ses obligations de paiement du gaz russe – alors que Moscou requiert désormais que celui-ci soit in fine réalisé en roubles -, tout en évitant le risque lié aux devises.

Engie a rappelé que la plupart de ses achats et ventes de gaz étaient réalisés aux prix de marché ou dans le cadre de contrats où le prix est couvert à la signature, son exposition à la hausse des prix étant limitée aux livraisons à court terme qui sont fixés un mois à l’avance.

“En ce qui concerne les volumes livrés par Gazprom, l’exposition directe est au maximum de 15 TWh (térawatts-heure)”, at-il précisé dans un communiqué.

“Dans un contexte ordinaire, Engie aurait entièrement couvert cette position sur le marché. Cependant, au vu du contexte actuel de risque de rupture d’approvisionnement, Engie a adapté sa stratégie de couverture afin de gérer de manière proactive cette exposition, qui à la fin du mois de mars, a été réduit à un peu moins de 5 TWh”, a ajouté le groupe.

ÉQUILIBRE DES RISQUES

Engie, qui n’a pas donné de détails sur le nouveau dispositif pour payer le gaz russe, a toutefois souligné que les nouvelles mesures étaient adaptées au cadre des sanctions européennes à l’encontre de la Russie et ne modifiaient pas pour lui “l’ équilibre des risques”.

“Le système est maintenant à peu près finalisé (…). Nous nous sommes mis d’accord sur une solution qui est visiblement en ligne à la fois avec les attentes de Gazprom, nos attentes à nous en termes de non exposition aux appareils , et enfin en ligne avec ce que nous comprenons des sanctions européennes. Tout cela est en train de se mettre en place”, a déclaré sa directrice générale, Catherine MacGregor, lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes.

“Nous avons suivi le processus que d’autres concurrents ou d’autres acteurs dans l’énergie suivie (…)”, at-elle également indiqué.

L’italien Eni ouvrira cette semaine des comptes bancaires pour payer le gaz russe après avoir obtenu de l’Union européenne des clarifications selon une telle décision n’enfreindrait pas les sanctions, ont déclaré lundi deux sources.

Après avoir réévalué les prix de l’énergie pour le reste de l’année, Engie a en outre relevé ses objectifs pour 2022 et anticipe notamment désormais un résultat net récurrent, part du groupe comprise entre 3,8 à 4,4 milliards d’ euros (contre 3,1 à 3,3 milliards précédemment).

Le fournisseur de gaz et d’électricité, qui met l’accent sur les énergies renouvelables, les infrastructures énergétiques décentralisées ou encore le gaz “vert”, a enregistré au titre du premier trimestre un Ebitda de 4,6 milliards d’euros (+ 49,0%) et un chiffre d’affaires de 25,6 milliards (+85,0%).

Il a cependant vu son cash-flow opérationnel s’établir à -100 millions d’euros, enregistrant une baisse de 1,7 milliard par rapport au premier trimestre 2021 qui s’explique à hauteur de 500 millions par l’impact des boucliers tarifaires en France.

(Reportage Benjamin Mallet, avec Myriam Rivet et Laetitia Volga, édité par Jean-Stéphane Brosse)

.

Leave a Comment