EN DIRECT – Des pourparlers russo-ukrainiens s’ouvrent ce mardi à Istanbul

BFMTV
Written by admin

Vadym Boytchenko, maire de Marioupol : “Au moins 300 personnes sont mortes dans le bombardement du théâtre”

Le maire de Marioupol, Vadym Boytchenko est l’invité de Bruce Toussaint ce matin sur BFMTV. A l’antenne il confirme :

“Au moins 300 personnes sont mortes dans le bombardement du théâtre”

“Les deux parties ont des préoccupations légitimes”, affirme Erdogan devant les délégations à Istanbul

Alors que de nouvelles tractations débutent ce mardi à Istanbul pour tenter de mettre fin à la guerre en Ukraine, le président turc Recep Tayyip Erdogan s’est exprimé devant les délégations russes et ukrainiennes affirmant :

La Russie et l’Ukraine ont toutes deux “des préoccupations légitimes”, a déclaré le président turc en accueillant les délégations de négociateurs des deux pays à Istanbul, les appelant à “mettre un terme à cette tragédie”.

Les pourparlers entre les deux délégations doivent commencer après cette réception, dans le palais de Dolmabahçe à Istanbul où la présidence turque dispose de bureaux.

La neutralité de l’Ukraine, un des points importants des pourparlers russo-ukrainiens

État sine qua non russe à un éventuel accord de paix, désormais reprise par Kiev, la question d’une neutralité de l’Ukraine va obnubiler la nouvelle session de négociations entre les belligérants ce mardi en Turquie. Mais que signifierait une « neutralité » de l’Ukraine ? Les exemples suédois, autrichien et suisse.

Les images à l’intérieur du théâtre en ruine de Marioupol, bombardé par l’armée russe

Trois semaines après le début de la guerre en Ukraine, le 16 mars dernier, le théâtre de Marioupol a été bombardé par l’aviation russe, faisant près de 300 morts selon les autorités locales. Le théâtre abritait des centaines de civils, et notamment des femmes et des enfants. Ici les images des murs noirscis et du sol jonché de gravats.

Des pourparlers russo-ukrainiens s’ouvrent à Istanbul

De nouvelles tractations débutent ce mardi à Istanbul, tandis que les forces ukrainiennes affirment résister aux assauts russes sur de grandes villes et même avoir repris du terrain.

Les négociateurs russes sont arrivés ce lundi en Turquie, où une précédente séance de négociations avait déjà eu lieu le 10 mars, au niveau des ministres des Affaires étrangères, mais n’avait complété sur aucune avancée. Les discussions se sont ensuite poursuivies par visioconférence.

Un des points importants des négociations porte sur “les garanties de sécurité et la neutralité, le statut dénucléarisé de notre État”, a déclaré dimanche ukrainien le président Volodymyr Zelensky aux médias russes.

Le groupe Wagner déployé dans l’est de l’Ukraine

Des mercenaires russes du groupe wagner se sont déployés dans l’est de l’Ukraine, a indiqué ce lundi le ministère britannique de la Défense, qui estime que plus de 1.000 combattants de la société sulfureuse paramilitaire pourraient être amenés à combattre dans le pays.

> Lire notre article complet

Zelensky confirme “la libération” de la ville d’Irpin

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a confirmé la libération d’Irpin, ville située à une vingtaine de kilomètres de la capitale.

“Aujourd’hui, nous avons de bonnes nouvelles. Nos soldats avancent dans la région de Kiev, et reprennent le contrôle du territoire ukrainien. Nous avons libéré Irpin. Bon travail.”

Pour Amnesty International, l’invasion russe en Ukraine est une “répétition” de la guerre en Syrie

L’invasion russe en Ukraine est une “répétition” de la Syrie avec une “multiplication des crimes de guerre” depuis plus d’un mois de conflit, a alerté Amnesty International lors de la présentation ce mardi à Johannesburg de son rapport 2021-2022 .

“Ce qui se passe en Ukraine est la répétition de ce qu’on a pu voir en Syrie”, a déclaré le secrétaire général de l’ONG, Agnès Callamard. “Nous sommes dans des attaques intentionnelles d’infrastructures civiles, d’habitations”, des bombardements d’écoles, at-elle fustigé, accusant la Russie de permettre des couloirs humanitaires pour les transformer en un “piège mortel”.

>> Lire notre article complet

Bonjour à tous !

Et bienvenue dans ce live offert au 34e jour de la guerre en Ukraine.

Leave a Comment