En Bretagne, l’épidémie de Covid repart à la hausse quand celle de la variole du singe décroît

En Bretagne, l'épidémie de Covid repart à la hausse quand celle de la variole du singe décroît
Written by admin

En Bretagne, l’épidémie de Covid-19 est repartie à la hausse depuis fin août 2022, indique l’Agence régionale de santé (ARS) Bretagne, ce mercredi 21 septembre 2022. Les jeunes de moins de 20 ans sont particulièrement touchés. Dans cette tranche d’âge, le taux d’incidence est de 600 cas pour 100 000 habitants quand il se situe à 348 cas pour 100 000 habitants.

L’Ille-et-Vilaine reste à ce jour le département breton le plus touché avec un taux d’incidence de 415 cas pour 100 000 habitants.

Lire aussi : Covid19. En Bretagne, plus de 28 000 nouveaux cas positifs en sept jours

13 nouvelles hospitalisations

Depuis mardi 20 septembre, l’épidémie a un impact sur les hospitalisations puisque l’on dénombre 13 nouvelles hospitalisations sur les 223 patients atteints du Covid et déjà hospitalisés. Pour autant, on ne peut pas parler, à ce jour, de huitième vague de l’épidémie, « plutôt de rebondir », indique l’ARS qui recommande le deuxième rappel de vaccin pour les personnes fragiles. Aujourd’hui, 40 % des personnes âgées de plus de 80 ans et 30 % des personnes âgées de 60 à 79 ans ont reçu leur deuxième dose de rappel.

Variole du Singe : 37 cas positifs en Bretagne

Par ailleurs, l’Agence régionale de santé (ARS) annonce une décrue en Bretagne de l’épidémie de variole du singe, cette maladie qui semble toucher plus durement les hommes (en particulier les hommes homosexuels et bisexuels). 37 cas positifs ont été nommés dans la région depuis le début de l’épidémie. « Pour la première fois, on constate une décrue »indique-t-on à l’ARS qui, là encore, encourage à la vaccination.

Leave a Comment