Do Kwon soumet sa proposition de fork de Terra (LUNA) au vote de la communauté

Do Kwon soumet sa proposition de fork de Terra (LUNA) au vote de la communauté
Written by admin

Le fork de Terra proposé à la communauté

Ce lundi 16 mai au soir, Do Kwon a publié une proposition détaillée du fork de la blockchain Terra évoquée dans la nuit du 13 au 14 mai. Mise en ligne sur Agora, la proposition, baptisée « Plan de relance de l’écosystème Terra 2 », sera ensuite soumise au vote le 18 mai.

Dans les grandes lignes, l’idée est similaire à celle qu’il avait déjà présentée dernièrement : l’écosystème de Terra est riche de projets de valeur, de développeurs talentueux et il bénéficie d’une communauté solide, ce qui fait, selon Do Kwon, autant de raisons de sauver la structure de la blockchain même sans l’UST.

Les points importants du fork sont les suivants :

  • Fork de la blockchain Terra actuelle, qui s’appellera désormais « Terre Classique » (LUNC), vers la nouvelle blockchain qui conservera le nom de Terra et le token LUNA ;
  • La nouvelle blockchain sera développée SANS le stablecoin UST ;
  • Les nouveaux LUNA seront distribués sous forme d’airdrop entre les personnes possédant ou ayant possédé du LUNAen jalonnant ou non ;
  • Une grande partie de ces jetons sera distribué aux développeurs de l’écosystème afin de leur fournir une marge de manœuvre et de les convaincre de rester à long terme ;
  • Le wallet de Terraform Labs, société mère de Terra, ne sera pas inclus dans l’airdrop de façon à ce que la nouvelle blockchain soit totalement autonome ;
  • Le taux de récompense de staking de ce nouveau token inflationniste sera de 7 %.

Sans surprise, Do Kwon a donc opté pour un hard fork de la blockchain Terra, ce qui aurait donc pour conséquence de scinder la blockchain en 2l’ancienne, Terra Classic, et la nouvelle baptisée Terra.

👉 Pour tout comprendre : Pourquoi le stablecoin UST s’est-il effondré et quel est l’avenir de l’écosystème Terra ?

Priorité au maintien des fondations

Concernant les développeurs, ces derniers bénéficieront d’une « allocation d’urgence » configuré de 1 % des jetons distribués dès la mise en place de la nouvelle blockchain afin qu’ils puissent continuer à maintenir l’écosystème et ses applications en toute sécurité.

4 % de la totalité des jetons seront également distribués sur 4 ans aux développeurs afin de les récompenser, sous certaines règles non définies qui doivent être établies par la communauté via un système de gouvernance.

Parmi les applications essentielles citées dans la proposition de Do Kwon, nous rétrouvons les plus connues de l’écosystème, comme la plateforme dédiée aux développeurs de Terra, Setten.

Nous y voyons évidemment l’Astroportplateforme de finance décentralisée (DeFi) de référence largement plébiscitée par la communauté, le wallet Terra Stationle launchpad StarTerra, les bridges Axelar et Wormhole, Nexus Protocol et d’autres encore.

Détails techniques et distribution des jetons

ONU milliards de jetons LUNA seront distribués de la façon suivanteen parallèle des aides avancées aux développeurs :

  • 25 % pour le pool communautaire, contrôlé par le système de gouvernance de la blockchain ;
  • 35 % aux détenteurs de LUNA au snapshot « Pre-attack » distribués sur 2 ou 4 ans en fonction des LUNA possédés au moment concerné ;
  • 10 % pour les détenteurs de LUNA (staking inclus) qui en disposent au moment du snapshot « Launch » ;
  • 25 % pour les détenteurs d’UST au moment du snapshot « Launch » – 10 % distribués dès le départ, le reste distribué sur 2 ans.

Le cliché « Pré-attaque » a été pris le 7 mai à 16h. Le cliché « Lancer » quant à lui sera pris le 26 mai vers 22h.

Selon Do Kwon, Terraform Labs sera chargé de la préparation de la future infrastructure, de son portefeuille, et des outils relatifs au développement du nouvel écosystème. Les validateurs du réseau seront chargés de lancer le lancement du fork suite au snapshot relatif.

En résumé :

  • 16/05 : proposition en ligne ;
  • 18/05 : proposition soumise au vote ;
  • 21/05 : instructions de lancement mises à disposition des validateurs ;
  • 25/05 : enregistrement des applications majeures complété ;
  • 27/05 : mise en place du snapshot « Launch », suivi de la mise en route de la nouvelle blockchain.

(Dates UTC+8)

Bien que la proposition vienne d’être faite et que l’on puisse s’attendre à davantage d’informations dans les jours à venir, les réactions sont pour le moment majoritairement négatifsune partie de la communauté demandant un burn des LUNA en surplus et non pas une nouvelle blockchain.

Une idée récemment appuyée par Changpeng Zhaole PDG de Binance, qui a récemment déclaré que le fork de Terra ne mènerait à rienpuisqu’il « ne créerait aucune nouvelle valeur », et que la solution la plus adéquate serait d’utiliser la réserve de BTC de Terra avec un burn approprié de LUNA pour redresser le peg de l’UST.

À l’heure de l’écriture de ces lignes, le jeton LUNA observe un cours de 0,0002 dollar, et l’UST affiche quant à lui un triste 0,099 dollar.

👉 Sur le même sujet : Le trading de tokens LUNA est interrompu sur Crypto.com suite à une erreur de prix

Source : Agora

Infolettre 🍞

Recevez un récapitulatif de l’actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c’est tout.

A propos de l’auteur : Maximilien Prué

twitter-soothsayerdata

Passionné par le monde de la finance décentralisée et les nouveautés améliorées par le Web 3.0, je rédige des articles pour Cryptoast afin d’aider à rendre la blockchain plus accessible à tous. Persuadé que les cryptomonnaies vont changer le futur très prochainement.
Tous les articles de Maximilien Prué.

Leave a Comment