You are currently viewing Des formes étranges sur Mars avec des traces noires

Des formes étranges sur Mars avec des traces noires

Voici une nouvelle curiosité géologique de Mars capturée par l’instrument HiRISE de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter, qui nous en apprend plus sur l’effet des saisons à la surface de la Planète rouge.

Cela vous intéressera aussi


[EN VIDÉO] Satellite MRO : 10 ans d’images sublimes de Mars
  La sonde spatiale MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) est en orbite martienne depuis le 10 mars 2006. Durant dix ans, le satellite a pris d’innombrables clichés de la planète afin d’en cartographier la surface. La Nasa a décidé d’en réunir les meilleurs dans cette courte vidéo. 

Mars nous régale encore avec de nouvelles images insolites capturées depuis l’espace par la sonde spatiale de la Nasa Mars Reconnaissance Orbiter.

Le 30 mars dernier, l’instrument HiRISE, dont la mission est de photographier la Planète rouge sous toutes ses coutures, nous a livré un cliché surprenant de la surface martienne, imprimée par d’étranges motifs polygonaux. Ce patchwork de fractures est présent sur le sol martien au niveau des hautes latitudes. Il est par endroit associé à l’apparition de trainées noires et bleues.

Un printemps sur Mars

Cette surprenante métamorphose est tout simplement lié à la modification des températures dans cette région de Mars et plus précisément à l’arrivée du printemps !

En hiver, l’eau présente dans le sol gèle, se dilate et fragmente la surface du sol en de nombreux polygones. Mais au printemps, avec l’augmentation des températures, la glace carbonique stockée sous la surface se transforme en gaz, sans passer par le stade liquide. Un processus bien connu en physique qui s’appelle la sublimation. Cette transformation ouvre des passages, plus particulièrement au niveau des coins des polygones, qui laissent alors échapper des jets de gaz carbonique. Ce sont ces jets, qui contiennent de fines particules noires, qui laissent les traces sombres et bleutées en surface. L’orientation de ces marques peut varier en fonction de la direction du vent.

Ces polygones peuvent perdurer de nombreuses années, les fissures s’ouvrant et se refermant au gré des saisons martiennes, érodant lentement le paysage.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Leave a Reply