Des bouteilles d’eau minérale rappelées en urgence ! Attention pollution.

Des bouteilles d'eau minérale rappelées en urgence !  Attention pollution.
Written by admin

Car l’eau constitue en moyenne 60% de notre corps. Néanmoins, dans cet article, je vous présente la marque d’eau minérale contaminée retirée des supermarchés.

Ce guide vous dira tout ce que vous devez savoir sur les eaux minérales contaminées retirées des supermarchés à éviter et celles qui sont les meilleures à boire.

Quelle est la marque de l’eau minérale contaminée retirée des supermarchés ?

Il s’agit de l’eau minérale Clavdia

La publication de l’alerte pour les eaux minérales naturelles gazeuses vendues en bouteilles est datée du 11 mai sur le site officiel du ministère de la Santé.

Elle concerne la marque « CLAVDIA » d’eau minérale naturelle gazeuse Claudia de 1,5 litre et la marque « CLAVDIA » d’eau minérale naturelle gazeuse Clavdia de 0,5 litre.

En effet, la présence de Staphylococcus aureus dans l’eau que nous buvons peut également provoquer de graves infections chez l’homme.

En outre, il peut également être dangereux en raison de sa résistance aux possibles.

Pour cette raison, le ministère de la santé recommande à toute personne ayant acheté des lots d’eau contaminée de ne pas consommer le produit.

Il leur recommande toutefois de reporter le produit au point de vente, afin d’obtenir le remboursement du montant dépensé.

Qu’est-ce que le Staphylococcus aureus ?

Cette bactérie, ne dérive pas le nom de Staphylococcus aureus, est capable de survivre dans l’eau.

Celle-ci favorise la croissance de la bactérie car le Staphylococcus aureus a une faible concentration en chlore.

Dans la plupart des cas, le Staphylococcus ne cause aucun dommage aux personnes en bonne santé.

Cependant, il peut provoquer des infections graves, notamment chez les personnes fragiles.

Celles-ci vont des infections cutanées bénignes aux pneumonies, méningites, endocardites et ostéomyélites.

-Quelle est la meilleure eau minérale à boire ?

L’eau en bouteille peut être soit une eau minérale, soit une eau de source. Cependant, toutes deux ont été captées et filtrées.

Dans le cas de l’eau minérale, des minéraux ont été ajoutés et le goût de l’eau en bouteille dépend de sa région d’origine et de sa teneur en minéraux.

Elle peut nous donner l’impression d’une légère salinité, parfois une légère sensation d’acidité, ou une légèreté en bouche.

Par exemple, l’eau minérale naturelle Evian a une composition équilibrée en sels minéraux et un pH neutre. Vous pouvez boire à tout moment.

Quelle eau boire : eau du robinet, eau en bouteille ou eau filtrée ?

L’EAU DU ROBINET

C’est un paradoxe. L’eau du robinet suscite la méfiance, alors qu’elle est très contrôlée. Sauf dans de très rares cas particuliers, c’est une eau potable, c’est-à-dire qu’elle répond aux exigences sanitaires définies par décret. Cinquante-quatre paramètres différents sont contrôlés et vérifiés régulièrement. Les directions de la santé et de l’environnement des Agences régionales de santé en sont chargées.

Localement, les services responsables des usines de traitement de l’eau potable et des réseaux de distribution effectuent également leur propre surveillance. Il est quasi permanent sur les grands réseaux qui alimentent les grandes villes ou les communautés de communes, moins fréquent sur les petits réseaux que l’on trouve en milieu rural.

Mais les grandes alertes sur la dégradation de la qualité de l’eau du robinet répercutées dans les années 1990 par Que Choisir, dès 1990 pour les nitrates puis pour les pesticides, ne sont plus d’actualité. Depuis, les stations de traitement se sont multipliées et les captages d’eau potable pollués par les nitrates et/ou les pesticides sont régulièrement abandonnés.

Bien que les rivières et les nappes phréatiques soient encore fortement contaminées, la pollution de l’eau du robinet par les nitrates devient rare, et les normes relatives aux pesticides sont rarement dépassées. Concernant le plomb au robinet, problème soulevé en 1999 par Que Choisir, la réglementation s’est durcie.

La limite réglementaire d’abord a été abaissée de 50 à 25 µg/l (microgrammes par litre) pour l’eau potable, et les branchements publics en plomb ont été remplacés. Depuis le 25 décembre 2013, la limite réglementaire du plomb dans l’eau potable est même fixée à 10 µg/l, ce qui correspond à la valeur guide recommandée par l’OMS, l’Organisation mondiale de la santé.

Le problème peut encore concerner les bâtiments anciens, lorsque des tuyaux en plomb sont utilisés dans les cuisines. En cas de doute, évitez de boire l’eau du premier matin. C’est en effet lorsque l’eau stagne dans les canalisations qu’elle peut se charger en plomb, il faut donc la laisser couler quelques instants avant la première utilisation de la journée. Sauf cas particulier, l’eau du robinet est potable et de bonne qualité.

L’EAU EN BOUTEILLE

Il est clair que l’eau en bouteille doit faire de plus en plus de publicité pour maintenir sa part de marché. La baisse du pouvoir d’achat et la crise économique y sont pour beaucoup, mais l’eau en bouteille doit faire face à un nouvel ennemi : la prise de conscience de son impact environnemental.

Ce n’est plus un secret que le transport de l’eau par camion des gaz à effet de serre et que le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas.

Mais en matière d’eau, passer à l’eau du robinet est un moyen simple d’éviter les déchets plastiques. Il existe deux grandes catégories d’eau en bouteille : les eaux minérales et les eaux de source. Elles sont d’origine souterraine, comme les deux niveaux de l’eau du robinet distribuée en France.

LES EAUX MINERALES

Les eaux minérales ont une particularité forte, elles ne répondent pas à la même réglementation que l’eau du robinet. Certaines seront refusées dans le réseau de distribution publique, car elles ne respecteront pas les critères qui rempliront l’eau potable. Elles sont soumises à des normes spécifiques et peuvent atteindre des taux qui ne sont pas tolérés dans l’eau potable.

Par exemple, la limite du fluor dans l’eau potable est de 1,5 mg/l, alors que l’eau minérale peut en contenir jusqu’à 5 mg/l. La composition de l’eau minérale doit rester stable dans le temps et, par rapport à l’eau du robinet, l’eau minérale ne subit pas beaucoup de traitements.

Le fer, le manganèse et le fluor peuvent être traités, mais aucun traitement proposé n’est effectué. Les différences entre les marques sont dues aux différences de minéralisation, c’est-à-dire à la teneur en calcium, magnésium, fluor, sulfates, sodium, etc. Certaines eaux très minéralisées ne sont pas adaptées à un usage quotidien ; il est préférable de vérifier la composition, qui doit être indiquée sur l’étiquette.

L’EAU DE SOURCE

Contrairement aux eaux minérales, les eaux de source sont soumises à la même réglementation que l’eau du robinet, c’est-à-dire qu’elles doivent répondre à tous les critères de potabilité. Cependant, comme les eaux minérales, les eaux de source ne doivent pas être désinfectées. Leur composition peut varier dans le temps.

Si vous avez l’habitude d’acheter une eau de source pour sa composition, il est donc important de vérifier de temps en temps l’étiquette.

D’un nom à l’autre et même d’une bouteille à l’autre, la teneur en minéraux d’une eau de source peut également varier de manière significative. Une même eau de source peut provenir de plusieurs sources dans différentes régions, et sa composition change évidemment en fonction de l’origine.

Cependant, dans le magasin, les bouteilles portent le même nom, il est donc important de vérifier le nom de la source et de regarder l’étiquette pour identifier les différences.

L’EAU PROVENANT DE CARAFES FILTRANTES

Le marché de l’eau en bouteille se réduit, tandis que l’eau du robinet suscite toujours la méfiance. Il y avait donc une place à prendre, et ce sont les carafes filtrantes qui l’occupent, Brita en tête. De 200 000 unités vendues en 2000, le numéro un du secteur est passé à 1 250 000 carafes vendues 10 ans plus tard.

Ce succès des carafes filtrantes est-il justifié ? Pour en juger objectivement, Que choisir a deux tests réalisés en laboratoire il y a quelques années. Le premier test a été réalisé sur des carafes neuves achetées dans le commerce, le second sur l’eau du robinet et l’eau caractérisée de 31 familles volontaires vivant dans différentes régions.

Si les nouvelles carafes ont partiellement tenu leurs promesses, même si elles présentaient quelques faiblesses, la situation dans les foyers des utilisateurs de carafes qui ont fait tester leur eau était catastrophique. Sur les 31 tests, pas un seul n’a permis de sauver la filtration de l’eau ! Si la plupart de ces foyers reçoivent une eau du robinet potable, l’eau filtrée est dégradée.

QUEL EST LE PRIX DE L’EAU ?

eau minérale

Le prix moyen par litre des différentes eaux potables est très variable. Le grand gagnant est l’eau du robinet, à 0,003 € par litre en moyenne, soit même pas 2 € par an pour une consommation de 1,5 litre d’eau du robinet par jour.

Lorsque l’on utilise une carafe filtrante, le prix du litre est multiplié par 20 en moyenne, et il explose dès que l’on passe à l’eau en bouteille : 0,20 € par litre pour une eau de source, 0, 40 € par litre pour une eau minérale, soit 110 à 220 € par an, il faut ajouter le coût d’élimination des bouteilles en plastique, contre seulement 2 € pour l’eau du robinet.

Leave a Comment