Dans une première époustouflante, des scientifiques ont associé deux cristaux de temps

Dans une première époustouflante, des scientifiques ont associé deux cristaux de temps
Written by admin

  • De nouvelles recherches montrent que les cristaux de temps peuvent être appariés dans des systèmes à deux cristaux.
  • Cela signifie que les cristaux de temps pourraient être utilisés dans les ordinateurs quantiques, peut-être même à température ambiante.
  • Les cristaux de temps semblent défier les lois de la physique en affichant un mouvement perpétuel.

    L’avenir de l’informatique quantique pourrait être pavé d’une nouvelle forme de matière : le cristal temporel.

    Dans de nouvelles recherches, les scientifiques ont trouvé un moyen de lier deux cristaux de temps ensemble dans un système lié coopératif. Le résultat pourrait être un pas encore plus grand vers l’idée improbable d’une machine à mouvement perpétuel – quelque chose avec des possibilités étendues et astronomiques si jamais elle était réalisée.

    🔮 Vous aimez la science tournée vers l’avenir. Nous aussi. Explorons ensemble l’avant-garde.

    Les cristaux de temps offrent tous les avantages de l’informatique quantique traditionnelle, avec l’avantage supplémentaire de leur énergie apparemment sans fin, comme décrit par une équipe de l’Université Aalto dans le sud de la Finlande, qui a publié ses découvertes plus tôt ce mois-ci dans la revue Communication Nature. En reliant deux cristaux de temps, il est plus probable que les chercheurs puissent développer un ordinateur quantique fonctionnant à température ambiante, un exploit purement ambitieux pour le moment.

    Nous devons parler des ordinateurs quantiques

    Le terme générique «ordinateurs quantiques» fait référence à des recherches en cours et à des prototypes qui impliquent parfois jusqu’à huit «bits» ou plus de particules à la fois. Ces bits utilisent la superposition – la capacité d’être « à deux endroits à la fois », un concept qui sous-tend le penchant de la mécanique quantique pour les calculs informatiques efficaces et rapides.

    Votre ordinateur personnel actuel, bien qu’il ne s’agisse pas d’une machine quantique, fonctionne essentiellement grâce à une série rapide de particules qui vont et viennent. Le code machine et les interfaces utilisateur superposés reposent sur ces échanges électriques sous-jacents. Les cristaux de temps pourraient aider les physiciens à faire une percée dans l’informatique quantique, conduisant à des machines plus rapides que celles d’aujourd’hui. Fondamentalement, un cristal temporel peut être utilisé pour l’informatique quantique car il s’agit d’une particule improbable, presque paradoxale, qui reste en mouvement constant sans cause ni fin.

    Les scientifiques connaissent les cristaux de temps depuis une dizaine d’années et en ont de vrais exemples depuis seulement 2016. Le terme “cristal” est technique, faisant référence à une substance dans laquelle les particules s’arrangent de manière ordonnée à la suite de facteurs naturels ou un courant. Pensez à la façon dont l’eau gèle, avec la formation de cristaux qui serpentent dans toutes les directions. Parce que les particules s’ordonnent avec une précision géométrique, cela conduit à des caractéristiques telles que des facettes plates naturelles ou des sections transversales polygonales régulières. Cela signifie que les cristaux de temps sont également définis par leur adhérence à la structure du réseau, s’organisant selon un motif plus régulier que le casse-tête au Cracker Barrel.

    Des cristaux de temps jumelés aideront à faire de l’informatique quantique une réalité

    Jusqu’à présent, les cristaux de temps ne se sont pas engagés les uns avec les autres par multiples ; ils ont vibré séparément. Dans cette nouvelle recherche, les scientifiques ont pour la première fois une paire de cristaux temporels qui travaillent en équipe – une action obligatoire si l’informatique quantique avec des cristaux temporels deviendra un jour une réalité.

    Pourquoi est-ce la première fois qu’il y a des cristaux de temps appariés ? Il s’agit d’une phase de la matière peu comprise et presque inédite. Il reste donc encore beaucoup de recherches à faire avant que les scientifiques n’expliquent pleinement leur fonctionnement. Et deuxièmement, ils sont particulièrement difficiles à étudier. C’est parce que les cristaux de temps sont notoirement fragiles sous observation, ce qui signifie que dès que nous essayons de les étudier, ils ont tendance à se déphaser. L’observation, dans ce cas, est un phénomène de mécanique quantique incarné par Le principe d’incertitude de Heisenberg. Dès qu’un système est observé et mesuré, il change.

    Néanmoins, c’est un bon moment pour étudier les cristaux de temps. L’appariement des cristaux de temps pourrait faire une énorme différence dans la quête de l’informatique quantique, ou mieux encore, la quête de température ambiante l’informatique quantique. Certains matériaux et scénarios ont le potentiel de former des cristaux de temps à des températures bien plus élevées que le zéro absolu proche souvent requis, comme les phénomènes observés dans alliage nickel-fer et même lumière elle-même.

    Ce contenu est créé et maintenu par un tiers, et importé sur cette page pour aider les utilisateurs à fournir leurs adresses e-mail. Vous pourrez peut-être trouver plus d’informations à ce sujet et sur un contenu similaire sur piano.io

Leave a Comment