You are currently viewing Cuisine du futur : nous avons vu le concept GRO d’Electrolux à Eurocuccina

Cuisine du futur : nous avons vu le concept GRO d’Electrolux à Eurocuccina

Présenté en visioconférence il y a une semaine, nous avons pu découvrir de visu le concept de la cuisine du futur GRO du suédois Electrolux au salon milanais Eurocucina.

Derrière son nom énigmatique pour nous autres francophones, GRO (qui signifie germer dans la langue d’Ingmar Bergman et de Greta Thunberg) cache la vision d’Electrolux de ce que pourrait être la cuisine du futur. Ce ne sont pas les performances purement techniques qui ont inspiré les équipes d’ingénieurs, mais des questions d’ordre environnemental et diététique avec l’accent mis sur la fin du gâchis alimentaire. En effet, selon Simon Bradford, directeur de la conception chez Electrolux, “un tiers de ce que contient nos réfrigérateurs finis à la poubelle”.

GRO met aussi l’accent sur la nourriture saine ; et pour cela, pas de secret : il faut renoncer petit à petit à la nourriture produite industriellement. Toujours selon Simon Bradford, « L’industrie agroalimentaire actuelle ne fonctionne plus. Elle a des effets désastreux sur le climat, sur notre écosystème délicat, mais aussi sur notre santé. À l’heure où je vous parle, cette industrie est responsable d’un tiers des émissions de dioxyde de carbone, et ce qu’elle produit n’est pas bon pour la santé..

Dans les grandes lignes, la cuisine GRO s’articule autour de plusieurs éléments combinant la conservation et la fabrication des ingrédients pour les futurs plats “maison”, un peu comme un réfrigérateur dont l’utilisateur pourrait choisir les compartiments et les inclure à son goût partout dans la cuisine. Sur le stand Electrolux, GRO a pris par exemple l’apparence d’une bibliothèque gourmande.

Certains modules GRO sont spécialisés dans la conservation seulement pour mieux garder les produits frais (poissons, viandes, œufs, fromages…) ou les fruits et légumes. Ces compartiments sont séparés, car les températures et les taux d’humidité requis ne sont pas les mêmes. D’autres espaces sont destinés à la transformation de produits de base. C’est le cas du module à graines qui permet de les faire germer ou encore de la zone de fermentation qui ravira les amateurs de pickles et de bocaux qui pourraient y ranger leurs productions favorites pour en améliorer les qualités gustatives. Electrolux a même pensé à un fumoir de table pour épicer et agrémenter de la viande ou du poisson et allonger leur durée de vie.

Bien sûr, à une époque où l’intelligence artificielle prend de plus en plus de place, la cuisine du futur Electrolux n’échappera pas à son HAL. Baptisé GRO Coach par la marque suédoise, celui-ci apprendra les habitudes de l’utilisateur et adaptera les menus en fonction des stocks pour limiter le gâchis alimentaire. Ces informations seront croisées avec de nombreux autres paramètres (régime alimentaire spécial, niveau de germination des graines dans le compartiment dédié, saisonnalité des produits, productions locales, ingrédients arrivant bientôt à la date limite de consommation et bien d’autres) pour proposer des plats , puis des menus afin de mettre sur pied un suivi nutritionnel complet sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois. De plus, il y a fort à parier que l’assistant GRO détaillera chaque étape dans des recettes vidéo ou audio.

GRO en est toujours au stade du concept et il est donc prématuré de parler d’un prix de vente ou d’une éventuelle date de disponibilité. Néanmoins, les idées développées çà et là par les équipes d’Electrolux pourraient se retrouver dans certains produits à l’avenir.

Publicité, votre contenu continuer ci-dessous

Publicité, votre contenu continuer ci-dessous

Leave a Reply