Covid – Omicron : contagieux plus de 10 jours avec le variant XE, faut-il changer les règles d’isolement ?

Covid - Omicron : contagieux plus de 10 jours avec le variant XE, faut-il changer les règles d'isolement ?
Written by admin

Actuellement, un vacciné doit s’isoler pendant 7 jours en cas de test positif. Mais la variante XE qui menace l’Europe reste plus longtemps dans le corps.

Après Omicronet BA.2voix le variante XE. ONU recombinant de deux souches d’Omicron – BA.1 et BA.2 – annoncés comme “10% plus contagieux” que son prédécesseur. À tel point que certaines scientifiques annoncent que cette variante pourrait devenir dominante d’ici cet été.

Ce que l’on sait aujourd’hui, c’est que le variante XE est plus contagieux que le BA.2, écrivait lindependant.fr le 10 mai dernier. Mais, surtout, il reste plus longtemps dans le corps comme l’explique le généticien à l’Imperial College de Londres, Philippe Froguel : “On a plus de chance de le transmettre, surtout qu’aujourd’hui la période d’isolement est d’une semaine alors que c’est une variante qui a de grandes capacités à se développer à l’avenir”.

A lire aussi :
Covid : le variant XE pourrait devenir dominant en France cet été et ce n’est pas rassurant

“Le virus un plus de possibilités de se propager plus largement”

En gros, avec le variante XE, le malade est malade plus longtemps qu’avec les autres variantes. C’est ce qu’annonce le professeur Denis Kinane, scientifique fondateur de Cignpost Diagnostics, un important fournisseur britannique de teste le covid. Les données pour le variante XE montrer un test PCR pendentif positif 10 jours ou plus, bien plus que les 6 habituels observés pour les autres souches, “ce qui signifie que le virus un plus de possibilités de se propager plus largement”, affirme-t-il dans les colonnes du Miroir. Un professeur qui pointe du doigt un niveau de tests et de séquençages en baisse. En cause, la fin des mesures qui, selon lui, ne permet pas de lutter contre une variante avec de telles caractéristiques.

Un malade serait ainsi contaminant 10 jours après ses premiers symptômes et probablement 3 ou 4 jours avant l’apparition de ces derniers.

Et si la circulation en France est encore à des “niveaux faibles” (BA.2 représente 98,6 % des séquences interprétables selon Santé Publique France dans son bulletin du 13 mai), la question des moyens d’entreprendre se pose. Comme celle des séquençages pour suivre parfaitement l’évolution de ce variant.

Mais aussi les règles d’isolement. Avec Omicron et BA.2, l’isolement est de 7 jours en cas de schéma vaccinal complet. Une durée qui perdrait toute sa pertinence face aux 14 jours évoqués.

(5/5)

après ses premiers symptômes, et probablement 3-4 jours avant.

Cela rend complètement inutile la période d’isolement d’une semaine aujourd’hui en vigueur.

Et, #SRAS-CoV-2 n’étant pas saisonnier (pour ceux qui ne suivent pas), cette #vague ppourrait éclater en début d’été. pic.twitter.com/nHjXYs9iE4

— Xavier Hugonet (@XavierHugonet) 10 mai 2022

Leave a Comment