Covid, Omicron, BA.2 : quels sont les symptômes à ne pas confondre avec les allergies du printemps ?

Covid, Omicron, BA.2 : quels sont les symptômes à ne pas confondre avec les allergies du printemps ?
Written by admin

Omicron et BA.2 s’offrent une nouvelle hausse des contaminations alors que le printemps s’installe… et les allergies avec.

Le variante Omicron et fils sous-variante BA.2 s’offrent un renouveau. Après une 5ème vague de tous les records, voilà que les contaminations représenter à la hausse avec encore

A lire aussi :
Covid : plus de 117.000 cas en moyenne sur sept jours, en hausse de 6%

Mais alors que BA.2, devenu dominant, assoit sa présence sur le territoire, voilà que le impressionnant s’installe. Emmenant dans son sillage la levée des restrictions. Depuis le 14 mars, en effet, le port du masque n’est plus obligatoire et le passer vaccinal a été abandonné. Mais aussi… les allergique !

Ou, certains symptômes sont communs aux allergies et à BA.2. Du coup, les experts du monde entier alertent.

Par exemple, le nez qui coule ou encore la toux peut être des symptômes du Coviddes allergique mais aussi de la grippe. Les maux de têtela fatiguele cour de souffléune toux très prononcée, ou le nez bouché/qui coule sont également des symptômes communs au Covid et aux allergies qui doivent pousser le malade à se faire tester.

En revanche, la fièvre, les courbatures, la perte de l’odorat et du goût sont propres au Covid. Les éternuements et les yeux larmoyants sont quant à eux exclusifs aux allergies.

“Traitements indispensables”

Sur son site internet, l’Association Française pour la Prévention des Allergies indique : “L’allergie respiratoire est une maladie inflammatoire du nez (rhume des foies, rhinite allergique), des yeux (conjonctivite) ou des bronches (toux, asthme). Les traitements indispensables de l’allergie respiratoire sont les antihistaminiques dans la rhinite, mais également les traitements permettant de contrôler l’inflammation et notamment les corticoïdes locaux inhalés pour l’asthme et/ou au niveau du nez pour la rhinite. L’autre traitement spécifique est la désensibilisation encore appelée immunothérapie allergénique. Le contrôle de ces maladies allergiques est essentiel pendant l’épidémie de COVID 19. Il est donc nécessaire de poursuivre tous ces traitements en période épidémique de COVID 19 afin de garder le contrôle des maladies allergiques respiratoires”.

Ahhh-Choo ! ? La saison des allergies est arrivée !

Le COVID-19 et les allergies saisonnières partagent certains des mêmes symptômes, mais pas tous. Connaître la différence vous aidera à savoir quand vous devriez passer un test et vous éloigner des autres.

Ce tableau vous aidera à comprendre la différence entre les deux. ud83dudc47 pic.twitter.com/p9niWzypkI

– Readygov (@Readygov) 25 mars 2022

Leave a Comment