You are currently viewing Covid – BA.4 et BA.5 : deux nouvelles variantes détectées en Afrique du Sud là où Omicron est né

Covid – BA.4 et BA.5 : deux nouvelles variantes détectées en Afrique du Sud là où Omicron est né

Le plus énigmatique : ce recombinant de deux variantes d’Omicron. Explications.

La crise du Covid est-elle derrière nous ? La vague BA.2 sûrement, mais le Covid-19 certainement pas. C’est en substance ce qu’il faut retenir de l’intervention d’Olivier Véran ce jeudi qui l’a annoncé avec délectation le début de la fin du sous-variante d’Omicron. Une variante plus contagieuse, moins sévère, mais qui a fait souffler un frisson dans le dos des autorités sanitaires alors que la fin des restriction était déjà fixé.

A lire aussi :
Covid – Omicron : “Nous avons passé le pic du rebond mais l’épidémie n’est pas terminée”, assure Olivier Véran

BA.4 et BA.5

Maintenant que les mesures sont levées, reste à garder un œil attentif sur l’évolution du virus. Et alors que certains spécialistes prédisent de nouvelles variantes dans la lignée de BA.2 (toujours plus contagieux mais moins sévère), voilà que des recombinants (association de deux variantes) s’invitent au festin. Deltacronaussi appelé variante XD est l’un d’entre eux. XE aussi, recombiné de BA.1 et BA.2, est même décrit comme plus contagieux. Il est d’ailleurs surveillé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

A lire aussi :
Covid – Omicron : après la découverte de 600 cas au Royaume-Uni, le variant XE “10% plus contagieux que BA.2” repéré à 9 000 km de là

Si de nouvelles variantes et autres recombinants émergent un peu partout dans le monde, il faudra désormais compter avec BA.4 et BA.5. Deux sous-variantes d’Omicron détectés comme leur souche originale fr Afrique du Sud et au Bostwana. Des deux, c’est BA.4 qui interpelle le plus les scientifiques. Puisqu’il s’agit là d’un recombinant d’Omicron… et d’Omicron. Soit un alliage des sous-variantes BA.1 et BA.3. Qui semble avoir une croissance importante en Afrique du Sud.

Voici un premier aperçu des lignées BA.4 et BA.5 récemment classées.

Comme les algorithmes de catégorisation n’ont pas été diffusés dans les bases de données et les sites Web, je vais tenter cela en faisant correspondre leurs mutations.

Premier “BA.4” – montrant une croissance régulière en Afrique du Sud, jusqu’à 9 % de fréquence
? pic.twitter.com/AoVNspcH9J

— Mike Honey ud83dudc89ud83dudc89ud83dudc89 (@Mike_Honey_) 7 avril 2022

BA.4 a également été détecté dans de faibles proportions aux États-Unis et à Porto Rico selon nos confrères de Forbes. Mais aussi au Danemarkau Royaume-Uni et en Allemagneselon le scientifique Cornelius Roemer.

De nouvelles variantes qui ne manqueront pas de faire couler beaucoup d’encre.

Ensuite – des variantes entièrement nouvelles d’Omicron ont été détectées en Afrique australe – BA.4 et BA.5. Déjà dominant en Afrique du Sud. Ce que cela signifie pour nous n’est pas clair car nous avions une vague BA.2 beaucoup plus importante qu’eux – gardez un œil dessus.

Montre que l’émergence d’Omicron est toujours en cours. 17/18 pic.twitter.com/Mt1Pvgkbau

— Prof. Christina Pagel ud83cuddfaud83cudde6 (@chrischirp) 8 avril 2022

Leave a Reply