Covid-19 : voici les 3 scénarios retenus par l’OMS

Covid-19 : voici les 3 scénarios retenus par l'OMS
Written by admin

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié mercredi 30 mars une étude contenant trois scénarios différents sur la suite de la pandémie de Covid-19. Si l’un d’entre eux présente une variante plus contagieuse et plus virulente, ce n’est pas le scénario le plus plausible d’après l’Organisation, à ce stade.

Un virus moins virulent

Parmi les trois chemins que peut emprunter la crise sanitaire mondiale, le plus probable est aussi le plus rassurant. L’OMS a présenté une baisse graduelle de la gravité du virus, notamment grâce à une immunité collective plus importante.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS est revenu sur cette possibilité : “Sur la base de ce que nous savons désormais, le scénario le plus probable est que le virus va continuer à poursuivre, mais que la sévérité de la maladie qu’ il provoque va aller en s’amenuisant au fur et à mesure que l’immunité augmente grâce à la vaccination et aux infections.»

Plusieurs variantes mais moins dangereuses

Cette nouvelle publication met aussi en avant le fait que de nouvelles images d’infection peuvent apparaître lorsque l’immunité diminue, nécessitant des rappels de vaccination pour les personnes les plus vulnérables. Cependant, ces nouvelles photos d’infection pourraient être moins virulentes.

« Dans le meilleur des cas, nous verrions des variantes moins sévères émergent et il n’y aura pas besoin de nouvelles formules de dose de rappel et de vaccins », a expliqué le directeur général de l’OMS.

une variante Nouveau plus virulent

Par ailleurs, même si le scénario contient le plus probable est rassurant, l’organisation n’a pas exclu une version plus alarmante. « Dans le scénario du pire, un virus plus virulent et hautement plus transmissible apparaît. Face à cette nouvelle menace, la protection des populations – grâce à une précédente vaccination ou une infection – contre les formes sévères de la maladie ou le décès va se réduire rapidement.» Un scénario qui impliquerait une modification des vaccins existants.

Maria Van Kerkhove, déléguée à la lutte contre le Covid de l’OMS, a rappelé qu’encore aujourd’hui, « le virus a beaucoup d’énergie ».

Leave a Comment