You are currently viewing Chaleur et canicule : ces médicaments déconseillés en cas de maux de tête

Chaleur et canicule : ces médicaments déconseillés en cas de maux de tête

En cas de fortes chaleurs, l’Assurance maladie déconseille « fortement » de prendre certains médicaments pour traiter la fièvre ou les maux de tête inhabituels.

Repérés sur le site de l’Assurance maladie, certains médicaments sont déconseillés en cas de vague de chaleur car ils « sont susceptibles d’aggraver un syndrome d’épuisement-déshydratation ou un coup de chaleur ». Il convient ainsi de vérifier chaque traitement médical avec son médecin de référence, indique l’organisme qui prévient qu’en cas de vague de chaleur, deux complications sont à craindre : le syndrome d’épuisement déshydratation et le coup de chaleur.


Globalement, il n’est pas recommandé de prendre de l’aspirine ou du paracétamol pour traiter les maux de tête et/ou la fièvre s’ils sont inhabituels. « Le paracétamol est efficace en cas de coup de chaleur, et l’aspirine peut perturber la thermorégulation de l’organisme », indique l’Assurance maladie.

D’autres médicaments peuvent représenter un risque en cas de cas forte chaleur, à savoir :

– les traitements pour une maladie cardiaque tels que les diurétiques, les médicaments contre la tension et l’angine de poitrine et ceux traitant les troubles du rythme ainsi que la digoxine ;

– des médicaments utilisés en psychiatrie : les neuroleptiques, les sels de lithium, les médicaments contre la dépression peuvent gêner la transpiration ;

– des médicaments pour traiter une épilepsie peuvent devenir toxiques en cas de déshydratation ;

– des médicaments de la migraine peuvent empêcher la dilatation des vaisseaux de la peau ou diminuer la transpiration ;

– certains éventuellement et certains antiviraux peuvent génerer le fonctionnement normal du rein en cas de déshydratation ;

– certains immunosuppresseurs peuvent génerer le fonctionnement normal du rein en cas de déshydratation ;

– certains médicaments soignant la maladie de Parkinson, l’incontinence urinaire ou l’allergie pouvant génerer la transpiration.

Le mieux c’est en parler avec son médecin, insiste sur l’organisme : « n’arrêtez jamais votre traitement sans en avoir parlé à votre médecin ou pharmacien » mais soyez vigilants.

Bien conserver ses médicaments

Dans tous les cas, il faut éviter d’exposer les médicaments au soleil. Généralement, aucune condition de conservation n’est indiquée sur la boîte de vos médicaments, ce qui indique que le médicament est stable, même en cas d’exposition prolongée à des fortes chaleurs. Il n’y a donc aucune précaution particulière à prendre.

Dans le cas où décrivant des précautions particulières de conservation sur la boîte de vos médicaments, les recommandations suivantes s’appliquent :

– les médicaments pour lesquels est indiqué une conservation à une température inférieure à 25ºC ou à une température inférieure à 30ºC : vous pouvez les conserver dans leur rangement habituel. En effet, des études ont démontré qu’une température élevée (telle que les températures affichées pendant une période de canicule), pendant quelques jours, ne se dégradent pas ces médicaments.

– les médicaments pour lesquels sont indiqués une conservation entre +2 et +8ºC : vous les conservez habituellement dans votre réfrigérateur. La canicule n’aura donc pas de conséquence sur leur stabilité. Cependant, une fois sortis du réfrigérateur, vous devez les utiliser assez rapidement tout en respectant la posologie prescrite par le médecin et éviter de les laisser trop longtemps sortis. Vous devez aussi éviter de les sortir du réfrigérateur, puis les rentrer s’ils n’ont pas été utilisés : le cycle « froid-chaud » n’est pas recommandé pour ces produits fragiles.

Leave a Reply