You are currently viewing Cette ancienne maladie très contagieuse, disparue depuis des années en France, fait son grand retour !

Cette ancienne maladie très contagieuse, disparue depuis des années en France, fait son grand retour !

L’humanité lutte contre la propagation du Covid depuis plus de deux ans. Aussi redoutable qu’impitoyable, le virus qui est en constante évolution est encore présent dans de nombreux pays.

Dernièrement, c’est un autre virus que l’on croyait éradiqué qui a fait parler de lui : la poliomyélite. Selon Le Monde, le virus est réapparu dans le pays de l’oncle SAM. Notons que le dernier cas remis dans le pays date d’il y a près de dix ans.

Un cas de poliomyélite détecté

Jeudi 21 juillet 2022, les autorités sanitaires américaines ont fait part d’une nouvelle assez surprenante. Un jeune homme vivant dans le comté de Rockland serait positif à la Polio. Pourtant, dans le pays, on possède en avoir fini avec la maladie. Le fait est qu’il n’y avait plus eu de cas de polio aux États-Unis depuis 2013.

D’après les informations, le jeune américain qui a contracté le virus de la polio n’avait pas reçu son vaccin. Les premiers symptômes, il a commencé à les ressentir il y a environ un mois. Un individu qui a reçu le vaccin antipoliomyélite oral ou VPO serait la source de sa contamination.

Il faut savoir qu’aux États-Unis, cela fait plus de deux décennies qu’on n’utilise plus ce vaccin. En effet, c’était en 2000 que l’on a l’administré pour la dernière fois. Les autorités sanitaires pensent donc qu’une personne qui a fait son vaccin à l’étranger a pu contaminer le jeune homme.

Dans le comté de Rockland, le personnel médical attend de voir si d’autres cas de contamination se manifestent. Les autorités encouragent les habitants à recevoir une dose par précaution. Pour information, le cas de contamination à la polio a baissé de 99% depuis 1988. La maladie est aujourd’hui en voie d’extinction et c’est grâce au vaccin.

Les symptômes de la maladie

La Polio est une maladie contagieuse qui touche surtout les enfants de moins de 5 ans. Le poliovirus est le nom de l’agent responsable de la maladie. Il en existe 3 sortes. Comme les personnes infectées ne montrent presque aucun signe, il est très difficile à détecter la maladie. Raison pour laquelle certains ignorent qu’ils sont malades jusqu’à ce que leur état s’aggrave.

En général, les symptômes de la poliomyélite apparaissent au bout de 7 à 14 jours après la contamination. Ils se manifestent par la fièvre, des nausées, des maux de tête et des vomissements. De vives douleurs musculaires et des difficultés à respirer peuvent aussi apparaître.

Dans certains cas, la poliomyélite peut entraîner une paralysie partielle. Les personnes qui ont souffert de poliomyélite paralytique peuvent voir les symptômes réapparaître au bout de 15 à 40 ans. Notons que le risque de décès dû à la maladie est plus élevé chez les adultes. Selon les statistiques, le décès survenant chez 15 à 30 % des adultes atteints de poliomyélite paralytique. Contre seulement 3 à 5 % chez les enfants.

Concernant le mode de transmission, il se fait par les selles ou par la salive. Parfois, la maladie se transmet aussi par l’eau et la nourriture. Pour information, il n’existe pas aucun traitement pour la poliomyélite. Se faire vacciner est le seul moyen de prévention.

Des traces poliovirus à Londres

En juin, les autorités sanitaires britanniques ont trouvé des traces de poliovirus dans les eaux provenant d’une station d’épuration à Londres.

« Il est important de noter que le virus a été isolé uniquement dans des échantillons environnementaux – aucun cas associé de paralysie n’a été détecté », explique l’OMS.

Les autorités britanniques pensent qu’un individu qui s’est fait vacciner à l’étranger a importé le virus. En effet, il existe de nombreux pays qui utilise le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) lors de leurs campagnes de vaccination.

Pour éviter un drame, l’Organisation mondiale de la santé a alors invité tous les pays à faire preuve de prudence. Notamment ceux qui « qui ont un volume élevé de voyages et de contacts avec les pays et zones touchées par la poliomyélite ».

L’organisation les a incités à renforcer leur surveillance afin de faciliter la détection d’une éventuelle importation du virus.

« Toute forme de poliovirus, où qu’elle se trouve, constitue une menace pour les enfants du monde entier », avait alors souligné l’OMS.

Leave a Reply