You are currently viewing Cet homme veut sauver l’industrie crypto malgré la chute du Bitcoin

Cet homme veut sauver l’industrie crypto malgré la chute du Bitcoin

Matériel de nouvelles Cet homme veut sauver l’industrie crypto malgré la chute du Bitcoin

Alors qu’on assiste à l’hécatombe de certains géants des cryptomonnaies à la suite de la tendance baissière de l’ensemble des monnaies virtuelles du marché, le milliardaire Sam Bankman-Fried, s’est mis en tête de sauver certains soldats de la crypto en détresse. Et pourquoi pas élargir son empire au passage…

FTX à la rescousse des clients de Voyager Digital

Depuis l’enclenchement de la baisse du Bitcoin, tout le marché est tiré vers le bas, y compris les entreprises du secteur. En chutant de 60 000 € à 20 000 €, le bitcoin a entraîné une perte de liquidité dans les caisses de plusieurs entreprises crypto.

Pour cette raison, la plateforme d’échange Voyager Digital fait face à une situation délicate, mettant en péril l’épargne de ses clients. En effet, les clients n’ont plus accès à leurs investissements depuis quelques semaines.

Cette insolvabilité place Voyager Digital au bord de la faillite… Néanmoins, le PDG de la seconde plus grosse plateforme de cryptomonnaies en termes de volume, compte bien venir en aide aux clients de Voyager Digital.

Sam Bankman-Fried, PDG de FTX, aurait formulé une proposition pour aider les clients de Voyager Digital dont les fonds sont gelés depuis quelques semaines. Pour ce faire, le géant propose d’éponger les dettes en rachetant les cryptomonnaies de la plateforme avec l’aide de son fonds d’investissement Alameda Ventures. Ainsi, si la proposition est acceptée FTX détiendra le nom et les différentes propriétés intellectuelles de Voyager Digital.

Cette action nécessite à Sam Bankman-Fried de développer la clientèle de sa plateforme puisque les cryptos débloquées seront accessibles en accès anticipé, non pas sur Voyager Digitale, mais sur FTX (à l’ouverture d’un compte).

« Les clients ne sont pas obligés de s’inscrire auprès de FTX et cela serait entièrement volontaire. FTX n’exige pas non plus de nombre minimum de clients qui devraient accepter de participer. Tout client ne souhaitant pas s’inscrire auprès de FTX conserverait l’intégralité de ses droits et prétentions dans le cadre de la procédure de faillite, mais ne recevrait pas un accès anticipé à une distribution sur leur réclamation via FTX. » explique FTX dans un communiqué.

L’initiative n’est donc pas totalement désintéressée, le milliardaire Sam Bankman-Fried, dit SBF, a clairement transmis ses intentions en début d’année : développer son royaume dans le secteur, et ce, malgré l’hiver des cryptos.

FTX veut bâtir un empire de la crypto : BlockFI, Bithumb…

Après avoir proposé le rachat de la plateforme de cryptomonnaies Blockfi pour 240 millions de dollars, le 60e milliardaire au monde estime qu’une nouvelle opportunité s’offre à lui.

Selon le magazine Bloomberg, FTX serait en pleine négociation avec une crypto-bourse concurrente : Bithumb. Les négociations concernant le rachat de la plateforme dureraient « depuis plusieurs mois » mais pour le moment rien n’est fait.

Bithumb est une plateforme d’échange de cryptomonnaies créée en 2014. Considérée comme pionnière du secteur, la célèbre entreprise fait cependant face aux difficultés financières à la suite du crash de la cryptomonnaie LUNA en mai dernier.

Ce « mercato » des cryptos n’en est pas à ses débuts… Depuis le début de l’année, FTX a déjà procédé au rachat d’entreprises du secteur à l’instar de Liquid et Bitvo.

La chute de valeur des cryptomonnaies des derniers mois fait payer le prix fort aux entreprises crypto, mais aussi, et surtout, aux clients. Pour cette raison, le secteur à mauvaise pub et les utilisateurs perdent en confiance. Néanmoins, le marché baissier (marché baissier en crypto), ne fait pas que des malheureux. Sam Bankman-Fried compte bien profiter de la difficulté de certaines sociétés du secteur crypto afin d’étendre son empire. Le PDG de FTX l’a bien compris, ainsi, il estime que sa stratégie de sauvetage n’implique pas seulement les entreprises en difficulté, mais le secteur tout entier.

Leave a Reply