ces 1er signes sont alarmants et précurseurs de la maladie

Alzheimer : ces 1er signes sont alarmants et précurseurs de la maladie
Written by admin

La maladie d’Alzheimer touche un très grand nombre de nos aînés. Cette maladie dégénérescente et incurable développe de nombreux symptômes chez les personnes atteintes. Toutefois, certains signes avant-coureurs peuvent vous permettre de la détecter dans ses premiers stades, et ainsi bénéficier d’une prise en charge rapide et adaptée. L’équipe Objeko vous explique tout dans cet article.

Alzheimer : près d’un million de français concernés

En 1906, Aloïs Alzheimer découvrait la maladie qui porte désormais son nom. Cette maladie dégénérescente provoque la perte progressive de neuronale chez la personne malade. Cela a de lourdes conséquences. Parmi les symptômes les plus connus et les plus récurrents, on note par exemple des oublis fréquents, des amnésies, une reconnaissance limitée des personnes de son entourage, même de sa famille proche. Les personnes atteintes peuvent également avoir du mal à s’orienter, à écrire, et même à parler. Il en résulte une perte totale de l’indépendance.

La maladie d’Alzheimer touche principalement les personnes âgées. Cependant, il est à noter qu’il ne s’agit pas d’une maladie qui va de pair avec la vieillesse. S’il est normal que nos seniors perdent un peu la tête, cela n’est rien comparé aux symptômes de cette maladie.

En France, on estime que plus de 900 000 personnes sont touchées par cette maladie. Pour ce qui est des tranches d’âges, environ 3% des plus de 65 ans en sont atteints, et 20% des plus de 80 ans. Cependant, il est également possible de développer cette maladie plus jeune, même si cela reste très rare.

Il est à noter que la maladie d’Alzheimer n’est pas héréditaire, et peut donc toucher tout le monde, cependant, si un membre de votre famille en est atteint, cela ne signifie pas que vous en serez atteint vous même. Malheureusement, il n’existe à ce jour aucun traitement contre la maladie, même s’il est possible de combattre, comme nous le verrons plus bas.

Les signes précurseurs de la maladie

La maladie d’Alzheimer, comme nous venons de le voir, comporte de nombreux symptômes. Tous n’arrivent pas en même temps. Certains, comme la perte de mémoire ou l’amnésie, arrivent petit à petit, au fur et à mesure que la maladie se développe.

Cependant, il existe des symptômes qui se développent dès les premiers stades de la maladie. C’est notamment le cas de l’anxiété et de l’apathie. Ainsi, ces personnes semblent soucieuses et se réfèrent petit à petit sur elles-mêmes, incapables de partager leurs émotions.

Pendant longtemps, on souffrait que l’anxiété et l’apathie étaient des causes d’un début d’Alzheimer. Selon de récentes études, il semblerait toutefois que ces symptômes apparaissent en parallèle. Dans certains cas, il pourrait même s’agir de signes précurseurs. Le stress et l’anxiété sont deux facteurs qui peuvent provoquer une perte de neurone importante. Chez les personnes âgées, cela pourrait donc être un déclencheur important.

L’équipe Objeko vous conseille donc de prendre des nouvelles de vos aînés et de tenter de diagnostiquer tout changement dans leur comportement. N’hésitez pas à prendre conseil et à consulter des spécialistes, car il vaut mieux prendre la maladie à temps !

Combattre la maladie d’Alzheimer : c’est possible !

Comme l’équipe de rédaction Objeko vous le disait plus haut, il n’est pas possible de traiter la maladie d’Alzheimer. Il n’existe à ce jour aucun traitement efficace disponible. Cependant, il est totalement possible de combattre la maladie, et de retarder ses effets !

Nous savons en effet que la maladie d’Alzheimer est amplifiée par des facteurs externes. Ainsi, la solitude, la sédentarité, le stress et une mauvaise alimentation sont quatre facteurs très importants dans le développement de la maladie chez les personnes âgées. Pour éviter tout problème, mieux vaut donc être un sénior actif. Il est recommandé de pratiquer une activité physique plusieurs fois par semaine, ainsi que des activités manuelles. Cela stimule le corps et la motricité et donc les neurones. Garder contact avec sa famille ou ses amis est également très important pour la santé mentale. Cela évite le stress et la solitude, qui pèsent négativement sur le cerveau.

Enfin, l’alimentation est la clé d’une bonne santé physique et mentale. Il faut manger le plus équilibré possible. Le sucre doit être limité au maximum. Cependant, les légumes peuvent être consommés à volonté. Il est également recommandé de privilégier le poisson et les viandes maigres. En plus de combattre la maladie d’Alzheimer, une alimentation équilibrée permet de réduire les risques de cholestérol, et de maladies cardio-vasculaires. N’attendez pas qu’il soit trop tard et évitez dès à présent à adapter votre rythme de vie et vos habitudes pour être en pleine forme pour la retraite !


Leave a Comment