Ce qu’il faut retenir de la 21e journée de Top 14

Ce qu'il faut retenir de la 21e journée de Top 14
Written by admin

Le leader : Paul Willemse booste Montpellier

Il n’y a que deux points d’écart entre les deux gros bras du Championnat, Montpellier et Bordeaux-Bègles. L’écart n’est pas si important que ça – quatre points (si victoire bonifiée de Toulouse sur Lyon) – avec Toulouse, puis conséquent avec La Rochelle, Castres et Lyon. Face à Biarritz, surmotivé pour rendreRe hommage à Martin Aramburu, les Héraultais ont ramé pendant la première période, menés 14-22, avant de se détacher dans le sillage de leur nouveau capitaine, Paul Willemse pour finir par l’emporter (37-22 ).

L’exploit : Bordeaux-Bègles repart en chasse

Sur un beau dire, le retour des internationaux apporte un bonus notable. En l’occurrence, sur la pelouse de Jean-Bouin, les Bordelais ont apprécié de retrouver Maxime Lucu et Cameron Woki. Leur demi de mêlée a inscrit seize points au pied (quatre buts et deux transformations) et leur deuxième-ligne, auteur d’un essai sidérant (45e) en position de trois-quarts centre, a remis l’UBB devant au score (18 -20), position que les Girondins ne quitteront pas, creusant même une avancée potentielle (18-31) que ne remplira jamais le Stade Français.

3

Le Racing 92 est la troisième équipe, après Castres et Brive, qui n’est pas parvenue à inscrire le moindre point cette saison.

La frustration : Le Racing 92 à l’arrêt

En première période, les Franciliens dominèrent presque sans partage la première période d’un choc au sommet contre les Rochelais, qui recevaient. Mais ils ne surent pas profiter de leurs temps forts. Imprécis, incapables de conserver le ballon et d’enchaîner trois temps de jeu, ils n’étaient pas impliqués que de six points à la pause et, comble d’ironie, ou plutôt résumé de leur inertie, ils encaissaient un essai de cent mètres, osé dans sa conception, spectaculaire dans sa réalisation à deux minutes de la fin. Ce ne sont pas tant les dix-neuf points du Stade Rochelais (19-0), mérités, que le zéro pointé qu’ils ramènent de Marcel-Deflandre.

Le joueur : Jordan Joseph, « le coup du chapeau »

La Section Paloise célébrait samedi son 120e anniversaire et son puissant troisième-ligne centre, Jordan Joseph (21 ans), champion du monde des moins de vingt ans en provenance du Racing 92, a tout fait pour que les festivités ne soient pas gâchées. Alors il a inscrit trois essais, dont deux d’entrée avec autorité (5e, 11e) pour faire faire plier l’USAP, puis son troisième à la 48e. Après cet exploit, ses coéquipiers baissèrent un peu le volume et se firent rattraper par les Catalans (27-22) qui grattèrent un bonus défensif inespéré, très important dans la course au barrage qu’ils menèrent à distance derrière Brive.

193

Le total de points inscrits par l’ouvreur lyonnais Leo Berdeu, meilleur réalisateur du Top 14, qui n’a disputé que 27 minutes face à Toulouse, dimanche soir.

La déclaration : « Il ne fallait pas que ça dure dix minutes de plus »

Julien Hériteau, trois quarts centre de Toulon, victorieux de Clermont, 32-22 : « Clermont avait besoin de points pour jouer la qualif’. De par nos errances défensives, ça devenait compliqué : il ne fallait pas que ça dure dix minutes de plus. Sur la première mi-temps, les avants ont fait du gros boulot. Notre solidarité défensive, c’est le point positif. Je ne sais pas si le top 6 est possible mais sur sort la tête de l’eau. Si on fait un faux pas, ça va être compliqué. Ça va passer par des perfs à l’extérieur. »

La prochaine journée : derby parisien, acte 1

Même si le duel de l’Atlantique entre La Rochelle et Bordeaux-Bègles (samedi, 21h05) s’annonce spectaculaire, tout comme Castres-Toulouse (samedi, 15 heures), et Clermont-Brive (samedi, 17 heures) par la volonté du diffuseur, toute l’attention sera focalisée sur le derby parisien entre le Racing 92 et le Stade Français à La Défense Arena (dimanche, 21h05), conclusion d’une 21e journée riche en affiches. Avant de basculer sur les quarts de finale aller et retour de la Coupe d’Europe.

.

Leave a Comment