You are currently viewing “Ce n’est pourtant pas compliqué” : Pascal Praud perd son calme face à un invité

“Ce n’est pourtant pas compliqué” : Pascal Praud perd son calme face à un invité

Pascal Praud a perdu son calme face à un invité sur le plateau de l’Heure des Pros ce lundi 16 mai. Celui-ci ne répondait pas directement à sa question.

Pascal Praud n’a pas sa langue dans sa poche et il n’hésite pas à le faire savoir. Sur le plateau de l’heure des pros Ce lundi 16 mai, il a évoqué la situation sanitaire actuelle et a perdu son calme face à un de ses invités, qui ne voulait pas répondre directement à la question qui lui était posée. Le présentateur a évoqué les masques dans les transports, qui ne sont plus obligatoires. “Ce n’est pas compliqué comme question pourtant”, un visage lancé de Pascal Praud à Martin Blachier, son invité du jour. Mais que s’est-il passé ? Sur le plateau de son émission, le présentateur a d’abord relaté les propositions du professeur Delfraissy. “Il a dit qu’Omicron était passé et que maintenant, ce sont les variantes qui vont prendre le dessus“, at-il expliqué avant d’ajouter : “La pandémie n’est pas finie, il faut être prudent. Personne ne peut dire quand ni quelle nouvelle variante va arriver. Il y aura une nouvelle campagne de vaccination“. Avant de donner la parole à Martin Blachier, il a déclaré que, selon lui, ce qui est”drôle, c’est que j’ai l’impression qu’on est sortis de la folie et que tout ce que, modestement, avec un peu de bon sens, ce que nous vous disions ici, va être appliqué maintenant“. Ce à quoi le principal concerné a affirmé : “Le virus ne va pas disparaître”.

La pandémie de Covid-19 fait beaucoup parler d’elle depuis mars 2020. De nombreuses restrictions ont été mises en place au fil des mois et celles-ci ont ensuite été supprimées. Ce lundi 16 mai, c’est le masque dans les transports qui est mis de côté, pour le plus grand bonheur des français. Cependant, Martin Blachier rappelle qu’il y aura”de nouvelles vagues. C’est un virus saisonnier. Il faut déjà le dire pour ne pas qu’il y ait de phénomène de panique“, at-il expliqué avant d’ajouter : “Il peut y avoir une petite vague cet été, comme il ya eu l’année dernière“. De son côté, Pascal Praud a voulu en apprendre davantage concernant le port du masque. “Et le masque qu’on enlève partout ?“, at-il demandé. Ce à quoi son invité assure : “Il ne faudra jamais le remettre“. Une affirmation qui étonne Pascal Praud. “J’entendais des gens dire qu’il ne protège pas du tout“, at-il poursuivi.”Si on regarde le bilan des anglais, qui ont enlevé le masque depuis février, et on compare au nôtre, c’est le même. On emmerde les Français avec des mesures restrictives pour rien“, a indiqué Martin Blachier. Une réponse qui n’a pas été convenue au présentateur, qui a perdu son calme. “Non mais ce que je ne comprends pas c’est que scientifiquement, médicalement, est-ce que le masque empêche la propagation du virus ?“, s’est-il énervé.”Il y a 70 % de risque en moins sur le sait, ça fait longtemps qu’il y a des études sur le masque. Mais le mettre à tel ou tel endroit, ça ne diminue pas le bilan global sur l’épidémie“, conclut Martin Blachier.

Levée du port du masque : cette décision a-t-elle été réfléchie ?

Lors d’une prise de parole il y a quelques jours, Olivier Véran a annoncé la levée de l’obligation du port du masque dans les transports. Une nouvelle que les Français attendaient avec impatience puisque, pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire, il est à nouveau possible d’emprunter les transports sans porter de masque en tissu ou chirurgical. Sur le plateau de C à Vous, vendredi 15 mai, Jean-Baptiste Djebbari a apporté des précisions. Il y a eu un débat et un conseil de défense mercredi matin“, at-il d’abord indiqué. Afin de prendre cette décision, le gouvernement a “regardé à la fois la situation sanitaire qui, quand même, s’améliore dans certains pays en Europeeun peu moins en outre-mer mais globalement s’améliore“, at-il dû avant de préciser qu’il pourrait éventuellement être amené à garder le masque, selon la situation dans laquelle il se trouve.

Widget de chargement

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Leave a Reply