You are currently viewing Bruno Le Maire annonce que l’indemnité carburant sera mise en place dès le 1er octobre

Bruno Le Maire annonce que l’indemnité carburant sera mise en place dès le 1er octobre

« Nationaliser EDF, c’est nous donner toutes les chances d’être indépendants » en matière énergétique, avance Bruno Le Maire

Le ministre de l’économie a par ailleurs été interrogé sur Europe 1 ce matin au sujet de la renationalisation d’EDF annoncé hier par Elisabeth Borne, lors de son discours de politique générale. Il a défendu un choix « nécessaire » et « stratégique » avançant que « nationaliser EDF, c’est nous donner toutes les chances d’être indépendants dans les années qui viennent en matière énergétique ».

« C’est parce que je crois profondément dans l’avenir d’EDF que nous prenons cette décision »at-il fait valoir, avant d’expliquer :

Pourquoi nous le faisons ? Tout simplement parce que l’indépendance énergétique n’a pas de prix et que la guerre en Ukraine nous a à tous montré que dépendre du gaz et du pétrole russe est la pire des idées qu’on pourrait avoir et que, par conséquent, il faut être indépendant dans notre production énergétique.

Selon lui, le cap fixé pour l’entreprise est fixé par Emmanuel Macron lors « de son discours de Belfort ». « La feuille de route de la future direction d’EDF, c’est de produire plus, parce qu’aujourd’hui vous avez un certain nombre de réacteurs qui sont à l’arrêt. Il faut produire plus le plus rapidement possible. C’est la réalisation de six nouveaux réacteurs nucléaires et c’est la poursuite de l’engagement dans les énergies renouvelables »at-il énoncé.

A ceux qui dénoncent un démembrement d’EDF, le ministre a répondu « qu’il faudra qu’il y ait une réforme d’EDF, une transformation d’EDF, pour qu’EDF soit plus efficace. EDF est aussi soumis aux coûts de production, aux enjeux économiques qu’elle doit respecter. Mais nous en parlerons avec les responsables syndicaux, avec la direction, avec la commission européenne bien entendu. Nous aurons le temps pour le faire sereinement ».

Alors que le ministère de l’économie venait d’annoncer l’ouverture « dès à présent » du processus de succession du PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy (dont le mandat devait prendre fin en mars 2023), afin de mettre « rapidement » en œuvre la renationalisation de l’énergéticien souhaitée par le gouvernement, M. Le Maire a commenté ce départ anticipé : « Je remercie Jean-Bernard Lévy pour le travail qu’il a fait à la tête d’EDF. C’est une décision commune, mais nous écrivons une nouvelle page de l’histoire de ce grand service public. » « Ce n’est pas une sanction »at-il souhaité rassurer.

Le prochain PDG, « il faut que ce soit quelqu’un qui maîtrise les grands programmes industriels, parce que c’est probablement l’un des défis les plus importants pour EDF. Et puis, qui ait, pour reprendre un mot qui nous est cher désormais, le sens du compromis. Avec les organisations syndicales, avec la Commission européenne. Il va falloir que nous trouvions tous un compromis sur la transformation de cette entreprise ».

Leave a Reply