Bordeaux-Bègles s’impose au Stade Français et met fin à sa série de défaites

Bordeaux-Bègles s'impose au Stade Français et met fin à sa série de défaites
Written by admin

Le match : 18-31

Après cette défaite à domicile, ce sera désormais difficile pour le Stade Français d’aller chercher une sixième place et espérer contester la phase finale du Top 14. En revanche, contraintes et forcées après une série de cinq défaites consécutives, et nonobstant quelques absences de dernière minute, les Bordelais avaient fait de ce déplacement à Paris un objectif prioritaire, ne serait-ce que pour briser cette spirale négative qui les tracasserait.

Après un départ tonitruant des Girondins grâce à un crochet intérieur de leur centre italien de fortune, Federico Mori, auteur d’un essai sidérant (2e), mais aussi avec une transformation et deux buts de caractéristiques signés de leur numéro 9 tricolore Maxime Lucu, l’UBB menait 13-3 face à une équipe parisienne décontenancée. Il a fallu deux coups de génie de Waisea (26e, 35e) pour que le Stade Français prenne la tête au score (15-13) à la pause.

Dès la reprise, avec un deuxième but de Joris Segonds (42e), Paris semble prendre le large (18-13) mais ce fut de courte durée. Opportuniste et tranchant, l’UBB contre-attaqué prestement par Maxime Lucu, le Puma Santiago Cordero perça et trouva l’incontournable Cameron Woki au soutien. Après une course de quarante mètres en solitaire, le deuxième-ligne international bordelais plantait en un éclair un essai qui changeait le cours de ce match (44e, 18-20).

Devant au score, l’UBB fit alors preuve de maîtrise, bien plus que n’en était capable le Stade Français lancé dans une course-poursuite. D’autant que Lucu, impeccable au pied, ajouta deux buts (54e, 59e) pour obtenir un petit break (18-26). Compacts et manoeuvriers devant, les Girondins s’imposent sur la ligne d’avantage et profitent d’une passe sautée téléphonée de l’ouvreur parisien Joris Segonds pour intercepter le ballon, cadeau inespéré qui scella leur succès (18-31) par un troisième essai, celui-là signé Geoffrey Cros.

3

Il s’agit de la troisième défaite du Stade Français à Jean-Bouin cette saison, en onze rencontres à domicile en Top 14.

Le joueur : Waisea, parfait passeur

Le puissant centre international fidjien Waisea Nayacalevu (31 ans) dispute ses derniers matches avec le Stade Français, avant de filer plein sud pour rejoindre Toulon la saison prochaine. Ce sera une grosse perte pour les Parisiens tant il s’avera essentiel, samedi soir. À deux reprises sur des attaques au large, il fixe deux défenseurs et parvint à servir un partenaire venu à hauteur afin de lui offrir un essai. Ce fut Lester Etien à la 26e, puis Kylian Hamdaoui à la 35e.

.

Leave a Comment