Avec 1 607 projets déposés en 2021, les investissements étrangers sont au plus haut en France

Avec 1 607 projets déposés en 2021, les investissements étrangers sont au plus haut en France
Written by admin

Si, comme l’a affirmé Franck Riester, le ministère délégué chargé du commerce extérieur, l’attractivité « est le baromètre de la bonne santé économique du pays », alors la France se porte comme un charme. Avec 1 607 projets d’investissements récompensés en 2021, un chiffre historiquement élevé – contre 1 468 en 2019, déjà une année record – l’Hexagone confirme sa première place en Europe pour les entreprises étrangères soucieuses de trouver une terre d’accueil pour installer leurs activités, qu’il s’agisse de services financiers, de centres de R&D, ou encore de sites de production.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés La France et le miroir magique de l’attractivité

Autre tendance positive, les projets industriels progressent : 460 ont été reportés en France en 2021 (+ 49 %), ce qui fait dire à Bercy que « la réindustrialisation de la France est une réalité ». Sur le plan des emplois associés, cependant, les résultats sont moins spectaculaires. Les investissements étrangers ont permis de créer ou de maintenir 45 000 emplois, dont un tiers d’industriels. Et la moitié seulement des projets représente une création nouvelle d’activité, le reste étant des extensions. Quant au montant des investissements, il n’est pas rendu public, « la plupart des entreprises refusent de communiquer dessus »explique-t-on auprès de Business France, l’agence chargée de l’internationalisation de l’économie française.

« Réformes ambitieuses »

Pour Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances, ces résultats sont le fruit de « la stratégie d’attractivité déployée par le gouvernement depuis 2017 » et notamment ses « réformes ambitieuses », à savoir la « réforme du marché du travail, réforme de la fiscalité pour orienter l’épargne vers l’investissement productif et améliorer la de nos entreprises, et simplification administrative pour accélérer les implantations en France ». Qui sont les investisseurs ainsi séduits par cette politique d’attractivité ? Les Allemands qui sont passés en 2021 en tête du classement, avec près de 300 projets suivis, par les Etats-Unis, avec 247 projets seulement, mais premiers en termes d’emplois, et le Royaume-Uni. Globalement, deux projets sur trois investisseurs européens apparaissent, mais ils émanent au total de 60 pays différents.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Malgré la crise, la France est restée attractive pour les investisseurs étrangers en 2020

La France s’est montrée, sur l’année rendue, particulièrement attractive pour la localisation de projets à la santé liés ou à la recherche médicale, qu’il s’agisse de projets de R&D destinés à l’industrie pharmaceutique (Merck KGaA, Biogen, Recipharm par exemple) ou à la fabrication d’équipements médicaux (Medicom ; Getinge, Tokibo, entre autres), relève Business France. Autre domaine où la France confirme son attrait : l’agroalimentaire, qui représente 77 projets et 1 500 emplois à la clé (Mars et VickyFood par exemple). Mais d’autres secteurs, relève Business France, sont en progression, « comme l’automobile, le BTP, les services financiers ou encore la chimie ».

Leave a Comment