You are currently viewing Avatar, Ghost Recon Frontline : Ubisoft annonce de mauvaises nouvelles

Avatar, Ghost Recon Frontline : Ubisoft annonce de mauvaises nouvelles

Au programme du Daily, The Last of Us Part 1 dévoile enfin du gameplay, Ubisoft annule plusieurs de ses projets et reporte une très grosse cartouche qui était prévu pour cette année, et Minecraft et Epic Games nous parlent de leurs visions des NFTs ! Le Daily, c’est parti.

Ubisoft annule plusieurs projets

Ubisoft a officialisé l’annulation de plusieurs de ses projets, dont Ghost Recon Frontline et Splinter Cell VR. La dernière mauvaise nouvelle, c’est le report d’Avatar : Frontiers of Pandora, l’adaption en jeu du film de James Cameron. Le titre d’Ubisoft en monde ouvert ne sortira pas en 2022, mais plutôt l’année suivante, voir en 2024. Le deuxième film de la saga sort le 14 décembre prochain dans les cinémas français, ce qui aurait pu être un bon boost pour les ventes du jeu. Mais James Cameron prévoit un troisième film pour décembre 2024.


The Last of Us Part I dévoile du gameplay

Si The Last of Us a montré quelques comparatifs et a donné une date de sortie à la soirée d’ouverture du Summer Game Fest, les joueurs n’avaient jusque là pas pu voir de gameplay du jeu. Mais hier soir, Naughty Dog et Playstation ont publié une vidéo de 10 minutes nous présentant ce fameux gameplay, avec des interviews des développeurs expliquant comme l’équip a reconstruit le jeu “à partir de zéro.” Parmis les nouveautés, un mode Mort Permanente pour les amateurs de speedruns. Si The Last of Us Part 2 proposait tout un tas d’options d’accessibilité, ce remake suivra cette logique puisque plus de 60 options d’accessibilité seront au rendez-vous.


Minecraft et Epic Games en désaccord sur les NFTs

Recemment, Mojang a pris la parole et s’est positionné par rapport aux NFTs. Ils rejette toute forme de cette nouvelle technologie dans son jeu Minecraft. Selon eux, le principe de NFT est incompatible avec la joie qu’apportent un jeu vidéo. Après cette prise de position, c’est Epic Games qui a décidé de communiquer. Et Tim Sweeney, le patron de la boîte, a un avis totalement différent. Le studio n’interfera pas avec les jeux employant cette technologie. Selon lui, les développeurs devraient être libres de décider de la manière dont ils développent leur jeux.


A propos d’Avatar : Frontiers of Pandora

Leave a Reply