You are currently viewing Amel Bent : ce bracelet électronique avec lequel elle va être forcée de vivre !

Amel Bent : ce bracelet électronique avec lequel elle va être forcée de vivre !

La décision prise par la cour d’appel de Nanterre soulage Amel Bent. Elle apprend que son Patrick Antonelli va enfin rentrer compagnon auprès d’elle, après presque deux mois dans la prison de Nanterre.

Les condamnations du mari d’Amel Bent

En 2020, le mari d’Amel Bent avait déjà écopé de quatre ans d’emprisonnement, avec deux en sursis. S’ajoutait à cela 100 000 euros d’amende pour corruption ainsi que blanchiment d’argent. Tout cela dans une histoire de fraude de permis de conduire. Dans cette affaire, il n’était pas seul, des agents de la préfecture des Hauts-de-Seine l’accompagnaient. Après cette condamnation, il avait souhaité faire appel. Grâce à cela, il a pu éviter la prison.

Source : Getty Images

Alors qu’il fallait donc éviter la prison, le juge décide d’incarcéré à la maison d’arrêt de Nanterre dans les Hauts-de-Seine le mari d’Amel Bent, mardi 3 mai 2022.

Le 8 mars dernier, c’est le tribunal correctionnel de Nanterre qui le condamne à 15 mois de prison pour une affaire d’escroquerie. Le juge le déclare coupable de l’exercice illégal d’agent de sécurité ainsi que d’escroquerie et d’extractions des aides de l’État. Le gouvernement donne cette aide pour compenser la perte d’activité, alors qu’il n’avait aucun droit de l’avoir.

Dès que le juge a rendu son verdict, le coupable a fait appel. Comme Amel Bent était enceinte de leurs troisièmes enfants, il a pu assister à la naissance de son enfant et rester auprès de sa famille quelques jours avant de partir en prison au début du mois de mai.

Libération conditionnelle

C’est un bon été qui se profile pour Amel Bent, qui pourra voir son mari rentrer chez lui. Il semblerait qu’il puisse sortir de prison, une nouvelle qui fait particulièrement plaisir à la jeune maman. La justice a séparé la famille depuis mai. Finalement hier, le Parisien annonce que son mari sortira de prison mais non sans conditions. C’est la cour d’appel de Versailles qui a pris la décision de relâcher le mari d’Amel Bent.

Elle l’a tout de même condamné à huit mois de prison avec port du bracelet électronique. Cette décision soulage l’avocat ainsi que l’entourage du détenu qui va enfin retrouver une vie presque normale. Son avocat assure que « la détention n’avait aucune justification » et que « Mon client a été relaxé sur presque toutes les infractions ». En plus de cette peine, il lui est formellement interdit de pratiquer une activité liée à la surveillance ou au gardiennage pendant une durée de trois ans. Il ne pourra donc plus assurer la sécurité de sa femme.

Jusque-là, il assurait la sécurité d’Amel Bent sans avoir les agréments nécessaires. Malgré cela, c’est une très bonne nouvelle pour Amel Bent et sa famille. Ils profiteront de nouveaux d’être réunis tous ensemble. Après la naissance de leur dernier enfant, c’est justement le moment où le père de famille se doit être là bien qu’il ai déjà raté les deux premiers mois de son fils. Il a au moins pu assister à sa naissance. De plus, il pourra rester auprès de sa femme et de ses enfants si il respecte correctement le bracelet qu’il a à la cheville. À condition aussi de ne pas refaire de bêtises.

Leave a Reply