Amazon propose des produits aux couleurs de combattants néonazis

Amazon propose des produits aux couleurs de combattants néonazis
Written by admin

Sur le site du géant américain, des accessoires estampillés du logo du régiment d’Azov ont fait leur apparition. Ces combattants néonazis font face à l’armée russe.

Parmi les soutiens à l’Ukraine face à l’invasion russe, certains optent pour l’achat de produits dérivés. Mais sur le Web, il est aussi possible de trouver des accessoires faisant honneur aux mouvements les plus extrêmes.

Comme pu le constater BFMTV, Amazon France propose différents produits aux couleurs du régiment d’Azov, un groupe néonazi qui combat aux côtés des forces ukrainiennes face à la Russie.

En recherchant le simple mot-clé “Azov” sur Amazon.fr, des dizaines de produits présentés, à commencer par des t-shirts, des tasses à café, mais aussi des écussons aux couleurs du régiment d’Azov.

Résultats proposés par Amazon.fr lors de la recherche du mot "Azov"le 14 mars 2022 à 10h
Résultats proposés par Amazon.fr lors de la recherche du mot “Azov”, le 14 mars 2022 à 10h © BFMTV

D’après les descriptifs des produits, leur référence au régiment néonazi est explicite. Ils représentent les principaux symboles du groupe militaire, dont certaines vidéos sont reprises par la garde nationale ukrainienne sur les réseaux sociaux.

Des logos nazis sur différents produits

On retrouve ainsi un logo faisant écho à celui de la Waffen-SS, aperçu sur certains t-shirts, ainsi qu’un logo inspiré très de celui de la 2ème division SS Das Reich, lui-même apposé sur le symbole du soleil noir, utilisé par les nazis lors de la Seconde Guerre mondiale et par de nombreux groupes néonazis.

Le logo de la 2ème division SS Das Reich et le symbole utilisé par le régiment d'Azov, en Ukraine, sur un écusson vendu sur Amazon.
Le logo de la 2ème division SS Das Reich et le symbole utilisé par le régiment d’Azov, en Ukraine, sur un écusson vendu sur Amazon. © BFM TV

Régulièrement évoqué par les Russes pour justifier les attaques contre les Ukrainiens, le régiment d’Azov compterait environ 5.000 combattants, sur un effectif total de 250.000 personnes au sein de l’armée ukrainienne, avant le début du conflit.

Si plusieurs experts ont estimé que l’ensemble des membres du régiment d’Azov ne sont pas ouverts aux néonazis, des références régulières au Troisième Reich et à Adolf Hitler sont partagées sur leurs canaux de discussion, rapportait Libération le 8 mars dernier.

Amazon n’est pas le seul géant américain à ouvrir la porte au soutien du régiment d’Azov. Quelques jours, Facebook permet à ses utilisateurs de faire l’apologie de ce mouvement, dans le cadre de la guerre en Ukraine, et de façon temporaire. Contacté par BFMTV, Amazon n’a pour l’heure pas répondu.

Leave a Comment