à la pompe, c’est moins cher

à la pompe, c'est moins cher
Written by admin

Pour les conducteurs d’un véhicule diesel récent, c’est un achat devenu incontournable. Régulièrement, leur auto leur demande de faire le plein d’AdBlue. Si le réservoir de cet additif est vide, le véhicule ne démarrea plus.

Pour rappel, l’AdBlue est composé d’eau déminéralisée (67,5 %) et d’urée (32,5 %). Il sert à réduire les émissions d’oxyde d’azote (NOx) via un système de type SCR, qui s’est diffusé sur les voitures particulières diesel avec la norme Euro 6.

C’est une dépense à la base anodine, avec une consommation d’un à deux litres d’AdBlue tous les 1.000 km. Mais qui commence à peser davantage sur le budget des automobilistes. Les prix de l’AdBlue sont orientés à la hausse depuis plusieurs mois.

L’urée qui rentre dans la composition est produite à partir d’ammoniac, lui-même issu du gaz naturel. Ou, on le sait, les prix du gaz se sont envolés ces derniers mois, sous l’effet de la reprise économique après le Covid puis le début de la guerre en Ukraine. De plus, la production consomme beaucoup d’énergie.

Cela a d’ailleurs failli mettre à l’arrêt des conducteurs. Comme nous l’avions écrit il y a quelques mois, on a frôlé la pénurie d’AdBlue. Des usines de production d’ammoniac ont en effet décidé de se mettre en pause.

Dans le Parisien, Nicolas Broutin, président de Yara France, explique : “Lorsqu’on doit faire des réductions de production liées au coût du gaz, nous regardons l’efficacité énergétique des usines lors du processus de transformation du gaz naturel en ammoniac. Et nous ralentissons d’abord les usines les moins performantes. Cela a donc été le cas de notre division Yara Industrials au Havre, qui produit notamment l’AdBlue, principalement à destination du marché français”.

Ce qui a poussé le gouvernement à agir pour éviter la pénurie d’AdBlue. Il a annoncé la mise en place d’aides pour les entreprises supportées par l’envolée des prix de l’énergie, afin de les inciter à reprendre leur activité. Ce qui sera le cas de Yara.

On devrait donc éviter la panne sèche d’AdBlue, mais le prix des bidons ne va pas baisser. Pour faire des économies, il y a une astuce simple : trouver une station qui distribue de l’AdBlue à la pompe. Alors qu’avec un bidon acheté en centre auto, le litre d’AdBlue tourne souvent autour de 2 €, avec une pompe on peut trouver de l’AdBlue à moins d’un euro le litre.

Attention toutefois, certaines pompes sont adaptées à des poids lourds, avec un débit fort. Mais de plus en plus de stations comportent des pompes pour véhicules légers, notamment dans le réseau Total (un outil de recherche permet de les trouver sur son site). Des supermarchés s’y sont également mis. L’occasion de remplir vos bidons au moindre coût.

Leave a Comment