100 000 personnes vivent dans des conditions inhumaines à Marioupol, déclare Volodymyr Zelensky

100 000 personnes vivent dans des conditions inhumaines à Marioupol, déclare Volodymyr Zelensky
Written by admin

https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
30
La situation à la carte
Agrandir

Le contexte

Live animé par Clémence Apetogbor et Pierre Bouvier

  • Les troupes russes cherchent toujours à encercler Kiev où un nouveau couvre-feu a été établi depuis lundi à 20 heures locales, jusqu’à mercredi matin, à 7 heures.
  • L’Ukraine ne « déposera pas les armes et ne quittera pas la ville » de Marioupol, a déclaré sa vice-première ministre, ignorant un ultimatum russe. L’Union européenne a dénoncé les destructions sans discrimination dans la ville assiégée comme un “crime de guerre majeur” .
  • Moscou n’utilisera l’arme nucléaire en Ukraine qu’en cas de « menace existentielle » contre la Russie, a déclaré mardi Dmitri Peskov, sur la chaîne CNN International. La journaliste de la chaîne américaine demandait au porte-parole du Kremlin de dire s’il était « confiant » ous « convaincu » que le président russe Vladimir Poutine, dont il est très proche, n’aurait pas recours à l’arme nucléaire en Ukraine.
  • Volodymyr Zelenski a déclaré, dans une vidéo publiée mardi soir, que 100 000 personnes vivaient dans la ville assiégée de Marioupol dans des conditions inhumaines, sans nourriture, eau ni médicaments. Il a dénoncé la difficulté de mettre en place des couloirs humanitaires pour sortir de la ville, en raison de bombardements ou d’attaques directes. Il a dit que des employés et des chauffeurs de bus d’un convoi avaient été faits prisonniers, mardi.
  • M. Zelensky s’est entretenu, lundi, avec Emmanuel Macron et le premier ministre néerlandais, Mark Rutte, à l’approche des sommets du G7, des dirigeants de l’OTAN et de l’Union européenne, jeudi 24 mars, en vue de coordonner leurs « postes ». Elles seront « fermes, croyez-moi »at-il affirmé dans une vidéo lundi soir.
  • Le tabloïd russe, proche du Kremlin, Komsomolskaïa Pravda a publié, puis retiré, un rapport selon lequel le ministère de la défense russe a rappelé 9 861 morts dans les forces armées russes depuis le début de la guerre en Ukraine. L’article fait également état de 16 153 blessés.
  • La France a acheminé, lundi, 55 tonnes de matériel médical, informatique, de lait pour enfants ainsi que des groupes électrogènes vers l’Ukraine via la Pologne, a annoncé le ministère des affaires étrangères français.
  • D’après un rapport du Haut-Commissariat des Nations unies pour les droits de l’homme, publié dans la nuit de lundi à mardi, 925 civils ont été tués en Ukraine depuis le début de l’attaque russe, et 1 496 personnes ont été blessées. L’agence précise que le véritable bilan est probablement beaucoup plus élevé car de nombreux relevés d’informations n’ont pas encore été récupérés.
  • Près de 3,5 millions de personnes ont fui l’Ukraine depuis le 24 février, selon le décompte des Nations unies, publié lundi. Quelque 90 % d’entre eux sont des femmes et des enfants (les Ukrainiens âgés de 18 à 60 ans n’ont pas le droit de quitter leur pays). La Pologne accueille à elle seule plus de la moitié des réfugiés.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine :

Vous pouvez retrouver notre live d’hier sur ce lien.

Témoignages. A Kharkiv, en Ukraine, « nous vivions notre vie normalement, mais ils nous l’ont volée »

Reportage. A Loutsk, la hantise d’une attaque biélorusse

Récit. Submergée par les réfugiés ukrainiens, la République tchèque ne veut pas entendre parler de « quotas » européens

Tribune. « Pékin et Moscou se réjouissent sur un ressentiment viscéral envers les Etats-Unis et l’“Occident” »

Reportage. « Une ville paisible, ils tirent juste sur les infrastructures, sur les habitants, ils leur font peur » : à Mykolaïv, les bombardements sont devenus quotidiens

Décryptages. Jeu de cache-cache géant entre les oligarques russes et les autorités européennes

Chronique. « Il a fallu attendre l’agression déclenchée par Vladimir Poutine contre l’Ukraine pour réaliser l’étendue de la vulnérabilité énergétique de l’UE »

Leave a Comment