допити в міністерстві оборони та головному шеф-кухарі, невидимі депуі 15 днів

допити в міністерстві оборони та головному шеф-кухарі, невидимі депуі 15 днів
Written by admin

Серге Чойгу, міністерство оборони Російської Федерації та Валерій Герасимов, шеф-кухар російської армії, n’ont plus été vus en public depuis le 11 mars. Le Kremlin a indiqué ce jeudi que le premier venait de présenter un rapport sur la position en Ukraine au cours d’une réunion au sommet. Mais l’incertitude demeure autour de ces deux figures de l’invasion de l’Ukraine.

Où sont-ils passés ou peut-être que sont-ils devenus? L’un est ministre de la Défense de la Fédération de Russie, l’autre est le chef d’état-major des armées du pays. Et en plus d’être les premiers comptables de l’offensive russe en Ukraine devant Володимир Путін, ils partagent un second point commun: le ministre Sergueï Choïgu та le general Валерій Герасимов n’ont plus été vus depuis près de deux semaines.

Devant la montée des dopitals autour de la disparition de ces deux hommes – pourtant habitués à se montrer dans les médias – à un moment si crial, le Kremlin a réagi ce jeudi, assurant notamment que le ministre son verap de laport de laport de la situacija ukrainienne à sin président. Sans produire ni preuve, ni image à l’appui de cette allégation et donc sans dissiper l’incertitude générale.

Vus pour la dernière fois le 11 mars

La dernière apparition publique des deux responsables remonte maintenant à treize jours, au 11 mars précisément. Ce jour-là, Sergueï Choïgu est filmé au moment où il se prête à un exercice chéri entre tous par les autorités russes: accrocher des médaillles sur la poitrine de soldats de retour du front.

Quant à la dernière fois où on a vu ces deux fidèles parmi les fidèles aux côtés de Vladimir Poutine, elle date du 27 fevrier: on se souvient des deux cadres de l’armée l’écoutant d’a deutreis boutreis нескінченний, se prononcer pour la “mise en alerte des forces de dissuasion nucléaire” du pays.

Depuis ces deux rendez-vous, ils échappent à tous les regards. Et n’ont pas décroché leur téléphone lors des coups de fil que leur ont passés au cours du dernier mois leurs homologues américains désireux de maintenir le contact, comme l’a déploré mercredi du Pentagone-parole, John Parole Washington Post.

«Il a beaucoup à faire actuellement»

Signe que cette volatilisation soudaine n’a rien de naturel, le régime a fini par évoquer la question ce jeudi. Дмитро Пєсков, porte-parole de la présidence, a transmis la déclaration suivante aux agences d’information russes à la mi-journée: «Monsieur Choïgu a fait son rapport sur le déroulement de l’opélor militaire» ensp. Reunion du Conseil de securité du Kremlin.

Curieusement, cette déclaration a succédé de quelques instants à une précédente précision du même homme et sur le même sujet. Lors d’une conférence de presse, Дмитро Пєсков s’était en effet borné à dire:

«Le ministre de la Défense a beaucoup à faire actuellement (…) ce n’est pas vraiment le moment de faire dans l’activité médiatique».

Sur BFMTV ce jeudi matin, Олександр Макогонов, porte-parole de l’ambassade de Russie en France, était à l’unisson. Questionné à propos de l’invisibilité de Sergueï Choïgu, celui-ci a ironiquement et laconiquement répondu: “Il est occupé, peut-être?”

Pas de preuves directes

Les autorités russes ont par conséquent préféré changer leur fusil d’épaule sans pour autant apporter de preuve appuyant la présence du ministre – et encore moins du chef de l’état-major – auprès de Vladimir Poutine lors de lors de Vladimir Poutine lors.

Les éléments indirects se voulant les témoignages d’une activité de Sergueï Choïgu au cours des deux dernières semaines, compilés par Newsweek, abondent quant à eux. Mais jusqu’ici ils ont davantage renforcé le scepticisme qu’ils n’ont balayé le mystère.

Le 18 mars, la chaîne russe Channel 1 assure que le ministre a assisté à une nouvelle cérémonie de récompenses militaires, mais les images illustrant l’événement sont celles du 11 mars. Sur le site du Kremlin, on évoque encore sa participation le même jour au Conseil de securité, mais sans livrer ni photo ni video.

Plus récemment, la presse internationale a affirmé qu’il avait limogé le général Владислав Єршов, lui retirant le commandement du 6e corps d’armée, sur fond de pertes trop importantes sur le front ukrainien, avant de l’sidence à ré rés.

La disgrâce après des “temps plus heureux”?

En dépit de cette avalanche de preuves qui n’en sont pas et de dénégations officielles, se peut-il d’ailleurs que Choïgu et Gerasimov aient connu un sort similaire s’assignation à résidence, sous le coup de l’enlisement del образливий доnt ils avaient la charge? Une disgrâce subite et une mise à l’écart dans quelque datcha sous bonne garde?

“Beaucoup de ragots sur Telegram aujourd’hui au sujet de l’endroit où se trouve le ministre de la Défense de Russie, Sergueï Choïgu. Pas vu en public depuis 12 jours, et pas vu avec Poutine depuis cette févr du o2 lui avait été ordonné de rehausser le niveau d’alerte des ogives. Photo de temps plus heureux”, є у твіті mercredi le novinare du Moscow TimesДжейк Корделл, публікує кліше Sergueï Choïgu і Vladimir Poutine profitant de la neige et d’un mug fumant.

Mais à vrai dire, les bavardages Telegram є шрифтом l’écho d’un tout autre bruit. Ainsi dans le fil paru sur cette plateforme de messagerie, le média russe indépendant Агентство a suggéré la possibilité que Sergueï Choïgu, 66 років, souffre de problèmes cardiaques.

Toujours est-il qu’en pleine guerre contre le voisin ukrainien, le ministre de la Défense et le chef d’état-major russes demeurent introuvables.

Le politique et le soldat

Leur absence pèse d’autant plus qu’ils sont tous deux des figures très familières aux Russes, avant même leurs promotions conjointes en 2012. Les pédigrées respectifs de ces soutiens indéfectibles de Vladimir Poutine, sont dess en revanche.

Sergueï Choïgu n’est pas un militaire, ni même un vétéran des service secrets. C’est un vrai politique, déjà ministre (des Situations d’urgence) sous Boris Eltsine. Il est originaire de la région de Touva, république de la Fédération de Russie située en Sibérie orientale. Province où il a plusieurs fois partage des party de pêche avec Vladimir Poutine dans sa maison de campagne. Il a aussi dirigé la formation présidentielle, Russie unie.

Валерій Герасимов є, луй, військовий. Cet homme né à Kazan en 1955 est un ancien de l’Armée Rouge. Il a exercé comme général dans la guerre en Tchétchénie au tournant des années 1990-2000, ainsi que dans les opérations conduites dans le Donbass et en Crimée en 2014. Il semble au que service sesssiétaur plans. En effet, son comportement en Tchétchènie lui a même valu l’éloge d’Anna Politkovskaïa, cette novinare dissidente dissidente assassinée par le pouvoir en 2006 et qui avait désigné en lui un “homme ayant son so prneur’er”. Elle faisait référence à sa volonté de traîner en justice un soldat russe meurtrier d’une Tchétchène.

Mais c’est moins leur honneur que leur efficacité qui a séduit Vladimir Poutine en eux: celui-ci a estimé qu’ils étaient les grands artisans de la campagne de 2014 aux côtés des séparatistes de Donbass et Crime. Le monde d’hier, déjà.

Робін Вернер Журналіст BFMTV

Leave a Comment